Les bureaux de Morgan Stanley à New York interdits aux non vaccinés

À partir du 12 juillet, employés et visiteurs devront être totalement vaccinés pour entrer dans les bureaux new-yorkais de Morgan Stanley. ©AFP

Pour accélérer le retour à la vie normale, la banque Morgan Stanley va interdire l'entrée de ses bâtiments new-yorkais aux employés et visiteurs non vaccinés.

À partir du 12 juillet, tous les employés et les visiteurs qui veulent accéder aux bâtiments de Morgan Stanley à New York et à Westchester devront être totalement vaccinés, révèle le Financial Times, qui a mis la main sur une note interne.

La banque justifie cette politique par la volonté d'accélérer le retour à la normale.

La banque justifie cette politique par la volonté d'accélérer le retour à la normale. Elle avait déjà mis en place des espaces de travail «vaccine-only» dans certaines divisions, et exigeait jusqu'ici un formulaire de contrôle de santé quotidien à ceux qui souhaitent se rendre au bureau ou chez des clients.

Le système de contrôle de la vaccination reposera sur une déclaration sur l'honneur, mais la banque se réserve la possibilité d'exiger une preuve du statut vaccinal.

Pas un cas isolé

La politique de Morgan Stanley en la matière est la plus stricte des grandes banques de Wall Street, précise le FT. BlackRock a toutefois également déclaré que ses bureaux ne seraient ouverts qu'aux employés vaccinés. Et Goldman Sachs a obligé son personnel à divulguer son statut vaccinal. Ceux qui ne sont pas vaccinés peuvent toutefois avoir accès aux bâtiments, tant qu'ils portent des masques et qu'ils pratiquent la distance sociale.

La Commission américaine pour l'égalité des chances en matière d'emploi avait déclaré, en décembre, que les entreprises pourraient interdire l'accès au lieu de travail aux employés qui refusaient de se faire vacciner, sous réserve d'exceptions religieuses et médicales.

Guère envisageable en Belgique

En Belgique, un employeur n'a pas de base l'égale pour refuser l'accès au bureau à ses employés sur base du statut vaccinal.
Étienne Pennetreau
Avocat au bureau Schoups

Un tel scénario ne semble guère envisageable en Belgique. "L’employeur ne peut pas obliger un travailleur à se faire vacciner, et a fortiori, ne peut pas lui interdire l'accès à son lieu de travail s'il ne l'est pas» réagit Jean-Luc Vannieuwenhuyse, expert en droit social chez SD Worx. Pour Étienne Pennetreau, avocat au bureau Schoups, il n'y a pas d'unanimité absolue sur la question. "Dans l'état actuel des choses, il est préférable pour l'employeur de ne pas refuser l'accès au bureau à ses employés sur base du statut vaccinal. Il n'a pas de base légale pour le faire, même si le sujet est débattu par certains spécialistes."

Premier obstacle, et de taille: en Belgique, un employeur ne peut pas demander à un employé s'il a été vacciné. "L'Autorité de protection des données ne le permet pas, même avec le consentement de l'employé, souligne Étienne Pennetreau. Même s'il savait qui n’est pas vacciné, interdire à ces personnes l'accès au bureau risque d'être considéré comme une discrimination sur base de l'état de santé."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés