Les USA doivent "mettre le turbo" pour égaler l'Asie

Le président américain Barack Obama a affirmé dimanche que les Etats-Unis devaient "mettre le turbo" pour être compétitifs face à une Asie qui connaît un développement rapide, alors qu'il revenait d'un séjour de dix jours dans la région.

Le président a indiqué à la presse à bord de l'avion présidentiel Air Force One qui le ramenait à Washington après une tournée qui l'a conduit dans quatre pays et au cours de laquelle il a participé à deux sommets, que les dirigeants et la population des pays asiatiques voulaient que les Etats-Unis exercent leur rôle de leaders.

"Ces gens sont en mouvement. Corée, Chine, Inde, l'ensemble de la région du sud-est asiatique, le Japon: tous se rendent compte à quel point les temps sont compétitifs", a dit M. Obama.

Malgré les effets de la crise, il a assuré que les Etats-Unis avaient un rôle à jouer dans la région.

"Je pense que partout en Asie, ce que j'entends de la part des dirigeants et de la population, c'est que nous jouons toujours un rôle central et qu'ils veulent que cela dure", a dit le président.

"Nous devons être confiants en notre capacité à être concurrentiels mais il va falloir mettre le turbo", a-t-il ajouté.
Le président a effectué une tournée en Inde, en Indonésie, à Séoul pour le sommet du G20 et au Japon pour celui du Forum économique Asie-Pacifique (Apec).

Au cours de la même rencontre avec la presse, M. Obama a également évoqué la situation politique américaine, et appelé les républicains vainqueurs des législatives du 2 novembre à travailler avec lui, prévenant que les électeurs n'avaient pas voté pour un blocage politique.

"Je suis sûr que les Américains n'ont pas émis un mandat de blocage", a dit le président, signalant au camp républicain que "faire campagne est très différent de gouverner".

Le président doit rencontrer les principaux responsables républicains jeudi à la Maison Blanche.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés