Première mission économique belge à Cuba

©REUTERS

Près de 20 sociétés, dont Proximus, De Nul et Deme iront du 25 au 30 août à Cuba, à l’initiative de la Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise-ACP.

En décrétant en décembre 2014 le rétablissement des relations diplomatiques (effectif depuis le 1er juillet) entre les Etats-Unis et la république de Cuba, le président américain Barack Obama a donné le go de la ruée officielle des pays occidentaux vers l’île de Fidel Castro. La France a sauté sur l’occasion avec la visite en mai dernier du président français François Hollande à Cuba, accompagné d’une délégation d’hommes d’affaires.

"Il y a une opportunité à organiser une mission de prospection à Cuba maintenant."
Jacques Evrard
Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise-ACP


Les entreprises belges ne comptent pas attendre l’organisation d’une visite d’autorités publiques du royaume au risque de rater le coche. Selon nos informations, une mission économique multisectorielle privée partira à Cuba du 25 au 30 août pour une prospection de trois ou quatre jours. Elle est composée d’une vingtaine d’entreprises belges avec des grands noms comme Proximus ainsi que les entreprises de dragage Deme et Jan De Nul. Elle est pilotée par la Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise et des pays ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique). "Cuba s’ouvre aux investisseurs étrangers et il va s’y passer des choses. Nous avons donc estimé qu’il y a une opportunité à organiser une première mission de prospection en ce moment. L’expertise belge dans plusieurs secteurs est très appréciée à l’étranger", nous a confié Jacques Evrard, conseiller (bénévole) de la Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise-ACP.

©REUTERS

Fondateur et ex-directeur général de Bruxelles Invest & Export (BIE), il supervise l’organisation des missions pour la Chambre de commerce. C’est lui qui a organisé la future mission. Il précise qu’elle a été mise sur pied en concertation avec les agences à l’exportation du royaume (Awex en Wallonie, FIT en Flandre et BIE à Bruxelles). "Le ministère des Affaires étrangères est au courant également", souligne-t-il. "Il est vrai que nous avons eu une concertation avec la Chambre de commerce CBL-ACP sur la mission à Cuba. Notre volonté est de rebondir sur l’ouverture du marché qui va suivre l’assouplissement des relations entre les USA et l’île. Mais nous devons attendre la levée effective de l’embargo à l’encontre de Cuba. Nous devons aussi tenir compte de la capacité de financement des exportations de nos entreprises vers l’île (garantie de Ducroire, etc.)", complète Pascale Delcomminette, administratrice générale de l’Agence wallonne à l’exportation (Awex). Elle rappelle que la Wallonie maintient depuis des années des relations amicales et de coopération (culturelle et de R&D) avec le pays dirigé par le frère de Fidel Castro.

Contacts B to B

Outre les infrastructures, des entreprises relevant des secteurs de la sécurité alimentaire ou des logiciels de sécurité feront également partie du voyage. Le point de chute de la délégation belge d’entrepreneurs est La Havane, la capitale. Des contacts entre entreprises (B to B) sont prévus sur place dès le lendemain de l’arrivée de la mission. Ils seront suivis par une présentation de la Zone spéciale de développement du Mariel et de son cadre légal et fiscal préférentiel. Il n’est pas exclu que des entreprises qui avaient déjà des contacts à Cuba enrichissent leurs agendas avec d’autres activités que celles prévues au programme par la Chambre de commerce.

©AFP

D’après une analyse de Bruxelles Invest & Export, les échanges commerciaux belgo-cubains se sont élevés à 93 millions d’euros en 2014. Notre pays exporte à Cuba des produits alimentaires (frites et légumes surgelés, huile, viandes, charcuteries, lait en poudre, etc.), métallurgiques, chimiques et pharmaceutiques. Nos entreprises y vendent aussi des machines industrielles. La balance commerciale est positive pour la Belgique. Les exportations belges vers l’île ont progressé de 300% en 6 ans, d’après BIE.

Les importations cubaines en Belgique se composent de kérosène (pour les avions) et de produits agricoles, principalement des cigares. La société cubaine Cubacigars, qui commercialise les cigares cubains dans le Benelux, a d’ailleurs son siège en Belgique.

Bruxelles et Flandre en 2016

Le groupe AB InBev a une implantation à Holguín (province orientale de Cuba) où il produit de la bière (Cristal, Bucanero, Mayabe, Cacique). Il détiendrait 85% du marché brassicole cubain. La société belge BDC International( Louvain-la-Neuve) est présente dans l’île depuis plus de 30 ans où elle est un grand acteur de la vie économique locale. Elle distribue des produits de grandes marques automobiles (Peugeot, Renault, Michelin, Volvo, etc.), d’entreprises du secteur du BTP (Câbleries d’Eupen, AGC, etc.), des biotechs et de la construction.

©Bloomberg


La Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise-ACP affiche 250 membres et a des représentants dans plusieurs pays. "Il s’agit d’entrepreneurs belges sur place. Nos actions sont complémentaires à celles des trois agences d’exportation", dit Jacques Evrard. Le FIT et BIE organiseront une mission économique à Cuba en avril 2016 et la Wallonie compte occuper un pavillon à la Foire internationale de La Havane (Fihav) en novembre 2016.

[Suivez Philippe Lawson sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés