Publicité
Publicité

Sarkozy propose un impôt minimum sur les bénéfices des grands groupes

Le chef de l'Etat français Nicolas Sarkozy, candidat à sa succession à la présidentielle d'avril et mai, envisage un impôt minimum sur les bénéfices pour les grands groupes français qui n'en paient pas aujourd'hui grâce à la maximisation de leurs avantages fiscaux.