Publicité

La maire de Paris Anne Hidalgo officialise sa candidature présidentielle

©AFP

Maire de Paris depuis 2014, elle reste la favorite au sein du PS pour rassembler les gauches et mener la bataille des présidentielles françaises en avril 2022.

La course pour un ticket à la présidentielle est lancée en France. La maire socialiste de Paris Anne Hidalgo a annoncé officiellement ce dimanche matin sa candidature à la présidentielle de 2022.

En déplacement à Rouen, elle a expliqué vouloir "offrir un avenir à tous nos enfants" et "bâtir une France plus juste". Dans son discours, elle a expliqué vouloir "réinventer notre modèle français fragilisé par ces crises multiples", tout en affirmant vouloir rétablir "le respect" et l'unité du pays.

Selon les sondages actuels repris par l'AFP, la maire de Paris est créditée de 7 à 9% des intentions de vote au premier tour. Elle bénéficie néanmoins du soutien du premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure. Ce soutien devrait lui assurer une issue favorable au vote des militants socialistes pour représenter le parti socialiste aux élections présidentielles d'avril 2022.

L'entrée en lice de la maire socialiste de Paris, qui s'ajoute à la liste déjà longue des candidatures à gauche, était attendue. Anne Hidalgo, 62 ans, avait choisi Rouen, dernière demeure de Guillaume le Conquérant, ville industrielle qui épousa les soubresauts de l'Histoire de France, avec l'intention de se détacher d'une image "parisianiste". L'édile dirige la capitale depuis 2014.

"Humblement, consciente de la gravité de cet instant et pour faire de nos espoirs la réalité de nos vies, j'ai décidé d'être candidate à la présidence de la République française", a-t-elle expliqué dimanche sous les applaudissements de ses partisans.

Sans jamais citer le président sortant Emmanuel Macron, elle a porté un jugement sévère sur le quinquennat qui s'achève. "Pour cette France qui m'a donné ma chance (elle est née en Espagne, arrivée en France à l'âge de deux ans, ndlr) je suis inquiète", a souligné Anne Hidalgo, citant des libertés qui "se réduisent comme peau de chagrin", des inégalités qui "se creusent".

Décarboner l'économie

Dans un livre - "Une femme française"- à paraître mercredi, elle a esquissé les grandes lignes de son programme axé sur l'écologie et la réduction des inégalités sociales. Elle promet notamment un plan sur cinq ans pour décarboner l'économie et réindustrialiser la France. "Les solutions écologiques ne sont pas un renoncement." Elle explique aussi vouloir ouvrir "des négociations dans toutes les branches" en vue d'une augmentation des salaires. Elle s'est notamment engagée à la création de "nouveaux métiers, de nouveaux emplois, grâce à l'écologie du soin, à une décentralisation aboutie".

Dans les autres partis, la dirigeante d'extrême droite du Rassemblement National (RN) Marine Le Pen a également lancé officiellement sa campagne en passant la main dimanche à son numéro deux Jordan Bardella.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés