Le président chinois Xi Jinping sort du silence et félicite Biden

Xi Jinping et Joe Biden, lorsqu'il était vice-président américain en 2013 ©REUTERS

Le président chinois Xi Jinping a félicité Joe Biden pour sa victoire à l'élection présidentielle américaine, dans un télégramme diffusé ce mercredi.

Plus de deux semaines après que la plupart des grands dirigeants ont félicité le démocrate Joe Biden pour sa victoire face au républicain Donald Trump, son homologue chinois Xi Jinping s'est finalement décidé à faire de même. Les deux pays "doivent éviter tout conflit ou affrontement et s'en tenir au respect mutuel dans un esprit de coopération gagnant-gagnant" afin de promouvoir la "noble cause" de la paix et le développement, a souligné Xi Jinping dans un télégramme cité ce mercredi par les médias d'Etat à Pékin.

"Le développement de relations américano-chinoises saines et stables est dans l'intérêt fondamental des deux peuples", a fait valoir le président chinois. Le vice-président chinois Wang Qishan a également félicité sa future homologue américaine, la vice-présidente élue Kamala Harris, a précisé l'agence de presse Xinhua.

La relation entre les deux premières puissances militaires mondiales a été marquée sous la présidence de Donald Trump par un conflit commercial et un affrontement diplomatique quasi quotidien. Il n'a d'ailleurs pas manqué de susciter l'ire de Pékin au sujet du coronavirus, de Hong Kong et de Taïwan dont il s'est rapproché alors que cette île vit depuis des décennies sous la menace du voisin chinois.

Poutine reste discret

De son côté, le président russe Vladimir Poutine n'a pas encore félicité Joe Biden, mais a déclaré dimanche être prêt à travailler avec tout dirigeant américain. Il a précisé qu'il adresserait ses félicitations à celui qui sera proclamé vainqueur de l'élection présidentielle du 3 novembre lorsque l'ensemble des formalités légales auront été réglées, ont rapporté des agences de presse russes. "Nous travaillerons avec quiconque a la confiance du peuple américain", a dit le président russe.

Mais le vainqueur, a-t-il ajouté, doit être désigné soit par la partie adverse reconnaissant sa propre défaite, soit après que les résultats définitifs du scrutin auront été confirmés de manière légitime et légale. Or pour l'instant, Donald Trump refuse toujours de concéder la victoire à Biden, bien qu'il ait donné le feu vert à la transition présidentielle.

Poutine s'était abstenu jusque-là de commenter la situation aux Etats-Unis, où le démocrate Joe Biden a été déclaré président-élu le 7 novembre dernier. Le Kremlin avait rapporté de son côté vouloir attendre l'annonce officielle des résultats avant de faire tout commentaire.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés