5 milliards de dollars pariés sur l'Ukraine

©EPA

Franklin Templeton a investi près de 5 milliards de dollars dans la dette publique de l'Ukraine, soit environ 20% de l'endettement extérieur du pays en pleine crise économique et financière, rapporte ce lundi le Financial Times.

Au plus fort de la crise de la dette souveraine en zone euro, le gestionnaire d'actifs américain Franklin Templeton s'était illustré avec un pari sur l'Irlande. Une " folie " qui s'est révélée au final très rentable.

Le fonds de gestion aura-t-il autant de flair avec l'Ukraine? Les 5 milliards de dollars dépensés en obligations d'Etats le laissent entendre.

Pourtant, le profil financier de l'ex-république soviétique ne convie pas à tant de largesse. En récession depuis plus d'un an, l'Ukraine a vu ses conditions économiques se dégrader ces derniers mois.

Les agences Standard & Poor's et Fitch Ratings ont toutes les deux abaissé depuis le début du mois leur note souveraine. L'Ukraine est depuis considérée comme un investissement spéculatif.

Les deux agences ont relevé le fort déficit budgétaire du pays, estimé par Fitch à 8% du PIB, et la chute des réserves de réserves de changes, qui ne suffisent à couvrir que deux mois et demi d'importations.

Kiev demande au Fonds monétaire international le versement de nouvelles tranches du crédit de 15,3 milliards de dollars accordé en 2010. Mais l'institution basée à Washington refuse tant que le pays n'aura pas adopté de réformes impopulaires pour réduire son déficit, notamment en augmentant le prix du gaz.

Toujours très dépendante de la Russie plus de 20 ans après la chute de l'URSS, l'Ukraine pourrait signer fin novembre un accord d'association avec l'UE qui risque de dégrader encore ses relations commerciales avec Moscou.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés