Affaire Skripal: les ex-espions étaient des "touristes"

©REUTERS

Les deux hommes accusés par Londres d'être des agents du renseignement militaire russe et d'avoir empoisonné l'ex-espion Sergueï Skripal et sa fille en Angleterre sont sortis de leur silence.

Des touristes ou des tueurs? Pour Londres, Rouslan Bochirov et Alexandre Petrov sont bien des tueurs, responsables de l'empoisonnement de l'ex-espion Skripal et de sa fille. Mais eux se disent innocents et de simples "touristes", lors d'une interview accordée à la chaîne de télévision publique russe RT. 

Alexander Petrov et Ruslan Boshirov à la gare de Salisbury à Londres, le 3 mars 2018. ©AFP

 A la télévision, les deux hommes, ressemblant aux photos des suspects diffusées par le Royaume-Uni, ont d'abord confirmé leurs patronymes et le fait qu'ils avaient visité, le jour de l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille, Salisbury, la ville du sud-ouest de l'Angleterre où vivait l'ex-agent double. "Nous sommes ceux qui ont été montrés sur les photos: Rouslan Bochirov et Alexander Petrov", ont-ils déclaré, ajoutant qu'il s'agit de leurs vrais noms. Mais pour les deux hommes, semblant peu à l'aise face à la caméra, leur présence à Salisbury relevait de la simple visite touristique.

"Nos amis nous avaient suggéré depuis longtemps de visiter cette ville fabuleuse", poursuivent-ils dans cette interview. Alexandre Petrov ajoute qu'ils voulaient découvrir "la célèbre cathédrale de Salisbury", connue dans le monde entier. "Elle est connue pour sa flèche de 123 mètres et son horloge, la plus ancienne du monde à encore fonctionner", assure-t-il. Il conclut qu'ils ne sont pas restés longtemps à Salisbury à cause du mauvais temps.

"Des petits entrepreneurs"

Derrière le petit écran, quand on leur demande s'ils sont des agents du renseignement militaire russe (GRU), les deux hommes répondent par la négative. "Nous sommes de petits entrepreneurs", ajoute Alexandre Petrov. Sans surprise, ils ont aussi nié avoir voulu tuer Sergueï Skripal, assurant qu'ils ne savaient pas qui il était jusqu'à l'éclatement de l'affaire.

"Aux douanes, ils ont regardé toutes les affaires. Et n'importe quel policier aurait posé des questions pour savoir pourquoi un homme a un parfum pour femme dans ses bagages."
Rouslan Bochirov

Les deux hommes se sont encore défendus d'avoir transporté du novitchok, l'agent innervant avec lequel Londres les accuse d'avoir empoisonné l'ancien espion. "Aux douanes, ils ont regardé toutes les affaires. Et n'importe quel policier aurait posé des questions pour savoir pourquoi un homme a un parfum pour femme dans ses bagages", a assuré Rouslan Bochirov.

Qu'est-ce que le Novitchok?

Le Novitchok est un agent neurotoxique russe conçu par des scientifiques soviétiques durant la guerre froide. Cet agent innervant agit sur le système nerveux et peut engendrer des spasmes, la paralysie voire la mort. La substance peut en outre laisser des "séquelles neurologiques" chez les sujets contaminés.

Sergueï et Ioulia Skripal avaient été tirés d'affaire après un lourd traitement médical.

Accusés par Londres

Selon Londres, l'attaque a été perpétrée par deux "officiers" du GRU, identifiés par la police britannique comme étant les ressortissants russes Alexander Petrov et Ruslan Bochirov, deux noms que la police soupçonne d'être des noms d'emprunt. Ils font l'objet d'un mandat d'arrêt. Depuis le départ, le Royaume-Uni accuse Moscou d'être à l'origine de l'attaque, qui avait engendré une grave crise diplomatique entre le Kremlin et les Occidentaux.

Les Skripal ont survécu à l'empoisonnement, ainsi qu'un policier contaminé en leur portant secours. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés