Publicité

Biden annonce un plan de dépenses sociales à 1.750 milliards de dollars

Joe Biden doit encore attendre l'adoption de ce plan de dépenses par toutes les franges du parti démocrate. ©EPA

Le nouveau plan Biden de dépenses sociales a été diminué de moitié par rapport à ce qui était prévu, ceci afin de rallier les démocrates.

Juste avant de s'envoler vers l'Europe, Joe Biden a dressé les contours de son plan de dépenses sociales et environnementales présenté comme "historique, bien que le montant a été diminué de moitié pour obtenir le soutien de toutes les franges du parti démocrate.

"Après des mois de négociations difficiles et intenses, nous avons un accord-cadre qui, je crois, peut être adopté", a-t-il tweeté avant de se rendre lui-même au Congrès.

"Le président Biden est convaincu qu'il s'agit d'un cadre qui peut être adopté par les deux chambres du Congrès, et il a hâte de le signer."
La Maison-Blanche

"Le président Biden est convaincu qu'il s'agit d'un cadre qui peut être adopté par les deux chambres du Congrès, et il a hâte de le signer", avait indiqué la Maison-Blanche, désireuse d'obtenir une victoire politique après des mois de tensions autour du financement du plan "Build Back Better" ("Reconstruire en mieux") censé réformer l'Amérique.

Le président américain souhaite aussi présenter à ses partenaires internationaux, en Italie pour le G20, comme à Glasgow (Écosse) pour la COP26 sur le climat, l'image d'États-Unis engagés dans la transition énergétique et la croissance, ainsi que dans la lutte contre les inégalités sociales et l'évasion fiscale

Joe Biden va ainsi appeler jeudi le Congrès à adopter "le plus rapidement possible" ce (premier) projet de loi sur une décennie.

Un second plan de 1.000 milliards de dollars

Le Congrès doit aussi valider un second plan de quelque 1.000 milliards de dollars destiné à moderniser les infrastructures du pays. "Le Président pense que le (nouveau) cadre lui permettra d'obtenir le soutien des 50 sénateurs démocrates et aura l'aval de la Chambre des représentants", a indiqué un responsable de son administration sous couvert d'anonymat.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés