Blocage de l'Ever Given: l'Égypte réclame un dédommagement colossal

Le navire n'est pas autorisé à quitter le pays tant que l'indemnisation ne sera pas réglée. ©AFP

L'Égypte réclame 900 millions de dollars de dédommagement suite au gigantesque embouteillage survenu en raison du blocage de l'Ever Given dans le Canal de Suez le mois dernier. Le porte-conteneurs a été saisi.

Le blocage du Canal de Suez continue de faire couler de l'encre. Les autorités égyptiennes réclament au propriétaire du navire une indemnité à hauteur de 900 millions de dollars pour les pertes subies suite aux gigantesques embouteillages formés aux deux extrémités du Canal de Suez le mois dernier. Plus de 400 navires avaient été bloqués au nord et au sud de l'isthme durant six jours.

Le porte-conteneurs, actuellement en Égypte, a été saisi dans l'attente que la transaction soit finalisée. "Le navire a été saisi en raison du non-paiement de la somme de 900 millions de dollars (...) en vertu d'un jugement rendu par le tribunal économique d'Ismaïlia", a déclaré Ossama Rabie, le chef de l'Autorité du canal de Suez (SCA). Le montant correspond, selon la même source, aux "pertes engendrées par le bateau à l'Autorité outre son renflouement et les opérations de maintenance".

Six à dix milliards de pertes

De nombreux points doivent encore être soulevés. Lundi soir, Ossama Rabie a déclaré à la télévision publique que les négociations avec le propriétaire de l'Ever Given, le Japonais Shoei Kisen, se poursuivaient. "Il y a encore beaucoup de points (d'achoppement) à discuter avec l'entreprise et l'assurance, à commencer par le montant du dédommagement", avait-il affirmé.

L'Égypte aurait perdu entre 12 et 15 millions de dollars par jour de fermeture du canal.

Selon la SCA, l'Égypte a perdu entre 12 et 15 millions de dollars par jour de fermeture du canal. Figurant parmi ses principales sources de revenus, le passage a rapporté environ 5,7 milliards de dollars au Caire en 2019-2020. Selon l'assureur Allianz, chaque jour d'immobilisation a entraîné des pertes globales de six à dix milliards de dollars.

Le destin du bateau se joue désormais "sur le terrain juridique", a affirmé mercredi à l'AFP le porte-parole de Shoei Kisen. L'Ever Given n'est en effet pas autorisé à quitter le pays tant que l'indemnisation ne sera pas réglée par l'armateur japonais du navire.  

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés