Publicité
Publicité

Charles Michel dénonce "la loi du plus fort" à l'ONU

Le Premier ministre belge s'est opposé avec force à la doctrine Trump ce jeudi, lors de son discours devant l'assemblée générale de l'ONU. Il a plaidé pour le multilatéralisme et la coopération entre les Etats. Un discours qui était très attendu, la Belgique occupant dès janvier un siège au Conseil de sécurité.