Croissance très faiblarde en zone euro

Reuters ©REUTERS

Les principales économies mondiales, à l'exception notable des Etats-Unis et du Japon, ne devraient connaître qu'une amélioration limitée de leur situation de croissance, selon les indicateurs avancés mensuels de l'OCDE.

Les indicateurs composites avancés (ICA) de l’OCDE ne signalent qu’une amélioration limitée de la croissance dans la plupart des principales économies.

Les États-Unis et le Japon sont les seuls pays où les ICA indiquent qu’une consolidation de la croissance est en cours. Dans les autres grandes économies, les ICA n’indiquent qu’une inflexion limitée.

Dans la zone euro dans son ensemble, l’ICA continue de signaler une inflexion positive. En Allemagne, l’ICA signale que la croissance devrait "rejoindre son rythme tendanciel". Comme en avril et en mai, l’ICA indique une inflexion positive de la croissance en Italie. En France, l’indicateur ne permet d’anticiper aucune inflexion significative de la croissance.

L''Allemagne (+0,1 point à 100,0) revient à son rythme de croissance de long terme et l'Italie (+0,1 point à 99,9) s'en rapproche. La Belgique est à 99,6, venant de 99,4. Aucune inflexion positive n'est constatée pour l'économie française, qui reste stable à 99,6, légèrement en deçà de cette tendance de long terme. L'indicateur pour le Royaume-Uni progresse également de 0,1 point à 100,8.

Les ICA du Royaume-Uni, du Canada, de la Chine et du Brésil indiquent une croissance proche de son rythme tendanciel. L’ICA signale une inflexion négative de la croissance en Fédération de Russie et, pour l’Inde, il continue d’indiquer une croissance inférieure à la tendance.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés