Publicité
Publicité

En Grèce, Olympie sauvée des flammes, mais pas hors de danger

Les pompiers ont lutté durant de nombreuses heures pour protéger le berceau des Jeux olympiques des flammes, qui menaçaient de détruire le site. ©AFP

La Grèce brûle depuis trois jours, sous l’effet d’une intense canicule. Les pompiers sont parvenus à préserver jusqu'à présent le site archéologique d'Olympie.

Confrontées à d'importants incendies depuis trois jours, les autorités grecques ont ordonné, jeudi, de nouvelles évacuations dans l'île d'Eubée. Plus de 170 pompiers, 52 camions et six avions, ont combattu les flammes sur cette île située à une centaine de kilomètres au nord-est d'Athènes. Plus d'une dizaine de villages ont déjà été évacués depuis mardi dans cette zone.

"Le site a été sauvé pour le moment (...) mais le danger n'est pas écarté."
Nektarios Farmakis
Gouverneur de Grèce-Occidentale

Olympie préservée pour l'instant

Les feux qui menaçaient la banlieue nord d'Athènes depuis mardi sont désormais sous contrôle, des équipes de pompiers et des avions continuant d'œuvrer dans cette zone.

150
incendies
Les températures, qui dépassent les 40°C, associées à des vents violents, ont alimenté plus de 150 incendies à travers le pays.

Les pompiers semblent également être parvenus à préserver, dans l'ouest du Péloponnèse, le site archéologique d'Olympie, désormais hors de danger immédiat, selon la ministre grecque de la Culture, Lina Mendoni, interrogée par ANT1.

Des propos corroborés par le gouverneur de Grèce-Occidentale, Nektarios Farmakis. "Le site a été sauvé pour le moment", a déclaré le gouverneur régional à la télévision d'État en début de journée. Il a toutefois prévenu que "le danger n'est pas écarté".

Renforts européens

Le ciel de la capitale reste assombri par d'épaisses fumées. Des renforts provenant de Chypre et de France sont déjà arrivés sur place et deux avions fournis par la Suède sont attendus dans la journée.  

La sécurité civile française a par ailleurs dépêché, dans la nuit de mercredi à jeudi, 40 sapeurs-sauveteurs ainsi que huit tonnes de matériel pour renforcer les équipes grecques sur l'île d'Eubée.

Les fortes températures ont déclenché des incendies de forêt de l'est à l'ouest du pays. ©AFP

La Grèce est frappée depuis quelques jours par une vague caniculaire inédite en plus de trois décennies. Les températures, qui dépassent les 40°C, associées à des vents violents, ont alimenté plus de 150 incendies à travers le pays.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés