Fin des recherches à Gênes, 43 morts

©REUTERS

Le bilan officiel de la catastrophe s'établit à 43 morts. Les dirigeants d'Autostrade per l'Italia, société gestionnaire du pont qui s'est effondré, débloquent 500 millions d'euros pour aider la ville et reconstruire l'ouvrage.

Les opérations de recherche pour retrouver des personnes portées disparues dans l'effondrement du viaduc Morandi à Gênes ont été stoppées ce dimanche alors que le bilan officiel de la catastrophe survenue mardi dernier s'établit à 43 morts. Neuf blessés sont toujours hospitalisés,dont quatre se trouvent dans un état grave. La totalité des personnes qui étaient portées disparues depuis l'accident de mardi ont été identifiées et retrouvées.

Une portion d'environ 200 mètres de ce pont situé sur l'autoroute A10 reliant la France à l'ouest de l'Italie s'est effondrée pour des raisons encore inconnues.

Autostrade per l'Italia, la société qui gère l'autoroute A10, a promis samedi le déblocage de 500 millions d'euros pour reconstruire un pont et pour aider immédiatement les familles des victimes et les habitants qui ont dû quitter leur logement en raison de l'accident. Le gouvernement italien a engagé vendredi une procédure de révocation de la concession accordée à Autostrade.

Un plan destiné à garantir la sécurité des infrastructures routières en Italie sera lancé au mois de septembre, a annoncé dimanche Giancarlo Giorgetti, secrétaire d'Etat auprès de la présidence du Conseil italien. Ce plan concernera les autoroutes, les ponts et les viaducs mais également les bâtiments publics tels que les écoles, a-t-il dit dans un entretien au journal Il Messaggero.

"Il s'agira d'opérations de maintenance sans précédent, avec d'énormes investissements dans les travaux publics", a-t-il ajouté, sans préciser le coût de ce plan. "Le déficit, le PIB ou les règles européennes n'existent pas", a-t-il seulement affirmé.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content