portrait

Greg Glassman, le fondateur de CrossFit, jette l'éponge

Suite à un tweet polémique sur George Floyd, qui a déclenché notamment les protestations de son grand sponsor Reebok, le fondateur des clubs de fitness CrossFit a quitté son poste de CEO.

Lorsque Greg Glassman a créé il y a 20 ans son premier club de fitness "CrossFit", il ne soupçonnait pas que son programme d’exercices intenses destinés à remodeler le corps deviendrait un succès planétaire. Aujourd’hui, des millions de personnes s’entraînent régulièrement dans une des 14.000 salles mieux connues sous le nom de "boxes".

Un club de fitness qui se distingue

Le CrossFit se distingue d’un club de fitness traditionnel par son aménagement spartiate, un fort sentiment d’appartenance, un mode de vie qui accorde beaucoup d’importance aux bonnes habitudes alimentaires et des entraînements très intensifs qui poussent les participants à se dépasser constamment. Cette semaine, son fondateur Glassman s’est retrouvé lui-même au pied du mur. Pas dans une "box", mais sur Twitter.

dates-clés
  • 1956: Naissance
  • Années 1970: invente le Crossfit avec son épouse Lauren Jenai dans leur garage
  • 1995 : ouverture du premier club
  • 2000 : fonde la société CrossFit Inc. et dépose la marque CrossFit.

Plusieurs tweets de Glassman ont déclenché une tempête de protestations: de son grand sponsor Reebok à de nombreux adeptes, en passant par les propriétaires de "boxes", qui sont relativement autonomes - l’entreprise CrossFit Inc. ne fixe que les grandes lignes, mais possède la marque et recevrait chaque année 100 millions de dollars de revenus de licences des clubs.

Pour sauver son (très lucratif) enfant chéri, Glassman (63 ans) n’a pas eu d’autre choix que celui que les crossfitters évitent à tout prix: abandonner. L’Américain qui se promenait en permanence avec un T-shirt et une casquette de basket à l’envers, a dû présenter publiquement des excuses et jeter l’éponge. Il a démissionné en tant que CEO de CrossFit Inc., et annoncé qu’il prenait sa retraite.

Qu'a dit Glassman ?

L’affaire a commencé samedi par un tweet de l’American Institute for Health Metrics and Evaluation sur la mort de George Floyd. L’institution déclarait que "le racisme et la discrimination étaient des problèmes importants en termes de santé publique et devaient rapidement être résolus".

Glassman a répliqué: "C’est Floyd-19", en référence au Covid-19. Dans un autre tweet, Glassman tempêtait contre l’Institut qui faisait d’importantes recommandations stratégiques sur les mesures de confinement aux Etats-Unis.

Plusieurs médias signalent également que Glassman aurait déclaré dans une discussion avec des coachs de CrossFit que lui et son personnel n’étaient pas réellement affligés par la mort de Floyd. Il a certes déclaré que cette mort était "une erreur", mais s’est insurgé contre le mouvement Black Lives Matter. Ses paroles ont blessé de nombreux adeptes de CrossFit.

On peut s’étonner que Glassman, dont l’entreprise vit de ses interactions quotidiennes avec sa communauté via les réseaux sociaux, ait pu déraper à ce point. Il y a quelques années, un manager de CrossFit s’était exprimé de manière très négative sur une marche rose du mouvement LGBT à Indianapolis. A cette époque, Glassman s’était dit choqué par ces paroles intolérables et avait licencié son collaborateur.

Aujourd’hui, c’est au tour de Glassman de quitter son propre empire par la petite porte. Son bras droit de longue date Dave Castro, responsable des entraînements et des CrossFit Games, lui succédera au poste de CEO.

Glassman reste propriétaire de son empire, dont il détient 100% après avoir racheté en 2012 les parts de son ex-épouse et cofondatrice pour la somme de 16 millions de dollars.

13.000 salles de gym dans plus de 120 pays,

CrossFit compte plus de 13.000 salles de gym dans plus de 120 pays, générant quelque 4 milliards de dollars en revenus annuels. L’engouement pour ce sport est tel que l’entreprise a créé les CrossFit Games en 2007, un concours annuel à la télévision offrant des prix de plus de 2,3 millions de dollars. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés