Israël, premier pays au monde dans la vaccination contre le Covid-19

D'ici fin janvier, deux millions d'Israéliens devraient être vaccinés contre le Covid-19. ©AFP

Israël est de loin le pays le plus avancé au monde dans la vaccination de sa population contre le Covid-19. Organisation quasi militaire, forte adhésion de la population, élections en mars... plusieurs facteurs expliquent cette rapidité.

En Israël, la campagne de vaccination se déroule à grande vitesse. En deux semaines, plus d'un million de personnes ont été vaccinées contre le Covid-19, ce qui représente 12% de la population. Le pays se place, de loin, à la tête du classement mondial, suivi par le Bahreïn, où 3,6% de la population a été vaccinée et le Royaume-Uni (1,3%).

Plusieurs facteurs expliquent cette situation. En premier lieu, le gouvernement israélien a négocié l'achat d'un vaccin avec Pfizer dès le mois de juin, alors que les essais cliniques n'étaient pas terminés. Il s'est assuré une livraison rapide, en le payant à un prix de 43% supérieur à celui du marché. Huit millions de doses ont été commandées au géant américain. Les premiers lots lors sont arrivés le 9 décembre dernier à l'aéroport Ben Gourion.

Six millions de doses ont également été commandées à Moderna. Ce qui fait au total 14 millions de doses, pouvant protéger sept des neuf millions d'Israéliens, la vaccination nécessitant deux doses.

Un système de distribution militaire

Le système de distribution et l'adhésion de la population expliquent aussi la rapidité avec laquelle le vaccin est inoculé. "Tout est centralisé ici. Nous avons toutes les informations de chaque patient sur une seule carte. La stratégie de distribution du vaccin se fait selon une organisation quasi militaire", explique Léa Lévy, médecin à Tel-Aviv. "Le vaccin est en accès médical, nous n'avons pas besoin qu'un médecin signe une autorisation".

"Tout est centralisé ici. Nous avons toutes les informations de chaque patient sur une seule carte. La stratégie de distribution du vaccin se fait selon une organisation quasi militaire."
Léa Lévy
Médecin à Tel-Aviv

Les quatre caisses maladies israéliennes sont parfaitement organisées. Plus de 150.000 personnes reçoivent chaque jour le vaccin, dans des centres aisés d'accès. "Dans mon centre, nous recevons de 300 à 400 personnes par jour. Les premiers vaccinés sont les plus âgés, de plus de 60 ans, viennent ensuite les malades à risques", poursuit-elle. "Nous ne jetons rien. Si des unités restent en fin de journée, nous les injectons aux jeunes".

La campagne de communication s'est également avérée efficace. "Les personnes influentes, comme le Premier ministre Benyamin Netanyahou et les grands rabbins, ont montré l'exemple, ce qui a provoqué un engouement", ajoute Léa Lévy.

150.000
personnes
Plus de 150.000 personnes reçoivent chaque jour le vaccin, dans des centres aisés d'accès.

Des élections auront lieu en mars prochain, ce qui explique aussi pourquoi Benyamin Netanyahou a fait de la vaccination la priorité. Le Premier ministre a promis que le pays serait le premier au monde à vacciner toute sa population.

Plus de 441.000 personnes ont été atteintes du coronavirus en Israël, dont 3.416 sont décédées. Le pays en est à son troisième confinement, appliqué sous une surveillance policière très stricte.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés