Jonathan Der: 'Les mesures d'austérité peuvent nuire à l'emploi'

L’économiste analyse froidement les chiffres stables de l’emploi en Europe.

L'emploi s'est stabilisé dans la zone euro au premier trimestre après avoir diminué au cours des six trimestres précédents, indique Eurostat. Faut-il y voir le signe que la reprise économique commence à produire ses effets sur le marché du travail? Jonathan Der, économiste senior chez Monster Worldwide, spécialiste du recrutement en ligne, livre son analyse. Il interpelle aussi le futur gouvernement belge...

Que montrent aujourd’hui les derniers chiffres du marché de l'emploi en Europe?

Jonathan Der: On constate que le taux de croissance de la zone euro est resté stable entre le quatrième trimestre 2009 et le premier trimestre 2010, tandis qu’il accuse une légère baisse dans l’ensemble des 27 pays de l’Union européenne. Il a diminué de 1,2% par rapport au premier trimestre de 2009 alors que la contraction, sur la même base, du dernier trimestre de l'année dernière était de 2,0%. Il est intéressant de rappeler que de nombreux pays d'Europe continentale ont connu une hiver très froid, ce qui a probablement eu un effet modérateur sur l’activité économiqueet les recrutements pendant cette période. La construction est un bon exemple. Au premier trimestre 2010, l'emploi dans ce secteur a baissé de 1,5% dans la zone euro, et de 2,3% dans l'Union européenne.

Le pire est-il passé ou faut-il s’attendre à des mois encore plus difficiles ?

Der: Le sentiment d’inquiétude domine toujours et les incertitudes sont encore très présentes. Il est trop tôt pour affirmer que la reprise en Europe sera durable, mais les conditions s’améliorent, malgré de fortes tensions. Le "Monster Index de l’Emploi" (qui mesure la vigueur du marché du travail sur internet, NDLR) progresse à nouveau depuis février et, en mai, il a fait état d'une hausse de quatre points de la demande de main d'oeuvre en ligne, soit une hausse de 8% des offres en glissement annuel. Le secteur de l'éducation, de la formation, des soins de santé et des bibliothèques est celui dans lequel les offres d'emploi en ligne ont connu la plus forte croissance, dopé par un redressement saisonnier. Pour sa part, le secteur automobile a enregistré la plus importante hausse annuelle...

Le président de la banque fédérale de Chicago, Charles Evans, affirme que les efforts des pays européens pour réduire leur dette publique pèseront sur la croissance économique à moyen terme. Qu’en pensez-vous? Quelles conséquences y aura-t-il pour l’emploi?

Der: Les mesures d’austérité peuvent nuire à l’emploi. Tous les éléments de nature à entraver la croissance affecteront automatiquement le marché du travail. L’emploi reste très fragile dans la zone euro. Le chômage y a atteint un nouveau pic historique en avril, avec 10,1%. Et bien que le Monster Index de l’Emploi ait progressé au cours des quatre derniers mois, il ne faut pas oublier qu’on vient de niveaux très bas. Le chemin sera long pour sortir de cette crise et seul le temps permettra de mesurer l’impact des mesures d’austérité...

Que peut-on dire de la situation en Belgique? Quels sont les secteurs qui marchent?

Der: En mai, l’activité de recrutement en ligne s’est intensifiée pour le quatrième mois consécutif en Belgique. D'une année à l'autre, l'offre d'emplois en ligne a augmenté de 12%. Des signaux positifs commencent à être émis par les secteurs liés à la production et au transport. De tous les secteurs, c'est celui de l’horeca et du tourisme qui progresse le plus. Les secteurs des RH et du marketing, celui des relations publiques affichent également une progression appréciable. Les secteurs de l’ingénierie et de la production, la maintenance et la réparation ont ainsi vu l’offre d’emplois augmenter sensiblement en avril. (Le secteur de la comptabilité, de l'audit et du conseil fiscal et le secteur juridique figurent parmi les rares secteurs qui n'enregistrent pas de progression, NDLR).

Faut-il augmenter l’âge de la pension légale en Belgique? e Pour conserver l’Etat-providence et notre niveau de bien-être actuel, ainsi que pour maintenir les salaires en Belgique et les dépenses en équilibre, nous devrons tous travailler plus longtemps. Relever l'âge légal de la retraite ou prolonger l'âge minimum sera inévitable. Les gens en sont conscients mais le grand défi maintenant est de créer un cadre juridique pour toutes les parties concernées, les organisations patronales, les syndicats, les cadres supérieurs eux-mêmes. Une politique d'activation pour les plus de 50 ans doit être instaurée, avec des incitants pour encourager le maintien de l’emploi des seniors dans les entreprises. Nous espérons qu’après sa formation, le nouveau gouvernement s’attaquera sérieusement à ce problème et proposera des mesures et des solutions concrètes.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés