L'effet Trump? L'Ukraine va enquêter sur les activités du fils Biden

Hunter Biden en compagnie de son père, Joe, candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle américaine. ©REUTERS

La justice ukrainienne a décidé de réexaminer les affaires en lien avec le groupe gazier Burisma un temps lié au fils de Joe Biden. Pendant ce temps-là, les démocrates poursuivent leur enquête sur les pressions exercées par Trump sur l'Ukraine pour qu'elle mette des bâtons dans les roues de Biden.

Le procureur général ukrainien va procéder à une révision complète de toutes les affaires pénales liées aux activités de Hunter Biden en Ukraine. Ce dernier n'est autre que le fils de Joe Biden, l'ancien vice-président américain qui est candidat aux prochaines primaires démocrates en vue de la présidentielle de 2020.

Hunter Biden avait accepté, en avril 2014, de siéger au conseil d’administration de l’entreprise gazière ukrainienne, Burisma. A ce moment-là, le père Biden était vice-président et il avait été désigné comme point de contact avec l’Ukraine par Barack Obama. L'actuel président américain, Donald Trump reproche à Hunter Biden d'avoir été grassement rémunéré alors qu'il n'avait aucune expérience en Ukraine. 

Enquête pour corruption

Le fondateur de l'entreprise Burisma, Mykola Zlochevsky, un allié politique de l’ex-président ukrainien pro-russe Viktor Yanukovych, a déjà fait l’objet d’une enquête du procureur général ukrainien pour corruption. A plusieurs reprises, Donald Trump et son avocat personnel Rudy Giuliani ont laissé supposer que Joe Biden est intervenu pour faire arrêter cette enquête afin de protéger son fils. Mais aucune preuve n'a été avancée. 

En 2015, Joe Biden avait bien demandé le limogeage du procureur ukrainien, mais dans le cadre d'une campagne internationale de lutte contre la corruption, lancée parce que ce responsable était soupçonné d'entraver les réformes.

Ce vendredi, le parquet ukrainien a dit réexaminer tous les dossiers liés au groupe gazier Burisma. "Nous faisons un audit des affaires (...) dans lesquelles peuvent être impliqués Mykola Zlochevsky (ex-dirigeant de Burisma), Serguiï Kourtchenko (homme d'affaires ukrainien) et d'autres", a indiqué aux journalistes le procureur Rouslan Riabochapka, soulignant que toutes les affaires relatives aux Biden seront évaluées et vérifiées.  

L'ombre de Trump 

L'annonce de la justice ukrainienne intervient alors que la révélation d'un entretien téléphonique entre Trump et son homologue ukrainien, lors duquel le premier a demandé au second de "se pencher" sur le dossier impliquant les Biden et d'en discuter avec son avocat Rudy Giuliani, a entraîné le lancement d'une procédure de destitution par les démocrates de la Chambre des représentants.  

Pour les démocrates, le président US a abusé de son pouvoir à des fins électorales personnelles. Donald Trump, de son côté, a redoublé d'invectives, jeudi, contre l'opposition démocrate, franchissant un nouveau cap dans la provocation en suggérant ouvertement à la Chine d'enquêter sur son rival démocrate Joe Biden.

Même si elle a peu de chances d'aboutir à sa destitution pour cause de majorité républicaine au Sénat, la procédure jette une ombre sur la campagne de réélection de Trump. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n