L'Europe durcit sa lutte contre la désinformation

La vice-présidente de la Commission européenne, Vera Jourova, veut une plus grande protection de la démocratie européenne. ©REUTERS

L'UE va renforcer son arsenal de mesures contre la désinformation provenant des puissances étrangères comme la Russie et la Chine visant à saper la confiance des Européens.

La Commission européenne a présenté ce jeudi un plan d'action pour la démocratie européenne prévoyant un durcissement de la lutte contre la désinformation, un encadrement des publicités politiques et une plus grande protection des médias. L'exécutif européen veut actualiser l'arsenal juridique de l'Union européenne (UE) face à la montée de l'extrême droite, au manque de transparence des partis politiques, aux menaces contre la presse et aux interférences de grandes puissances étrangères dans les démocraties européennes, menées en particulier par la Russie et la Chine.

"La démocratie ne saurait être tenue pour acquise. Elle doit être cultivée et protégée", a déclaré Vera Jourova, vice-présidente de la Commission, chargée des Valeurs et de la Transparence. "Notre plan a pour objectif de défendre et d'encourager une participation constructive des citoyens en leur donnant les moyens de faire des choix librement dans l'espace public, sans être manipulés". 

"La démocratie ne saurait être tenue pour acquise. Elle doit être cultivée et protégée."
Vera Jourova
Vice-présidente de la Commission, chargée des Valeurs et de la Transparence

Lutte contre la désinformation

Le plan d'action propose de renforcer l'arsenal dont dispose l'UE pour contrer les ingérences étrangères.

La Commission invite les États européens à imposer des sanctions financières aux auteurs. Elle va également renforcer son code de bonnes pratiques contre la désinformation lancé en 2018, auquel participent plusieurs plateformes numériques (Google, Facebook, Twitter, Microsoft, Mozilla et TikTok).

La Russie et la Chine ont multiplié les campagnes de désinformation durant la pandémie de coronavirus visant à affaiblir la confiance des Européens. La cellule StratCom de l'UE a identifié plus de 500 cas de désinformation sur le Covid-19 provenant de médias proches du Kremlin, et répertoriés dans sa base de données EUvsDisinfo qui contient plus de 10.000 exemples de désinformation pro-Kremlin.

500
cas de désinformation
La cellule StratCom de l'UE a identifié plus de 500 cas de désinformation sur le Covid-19 provenant de médias proches du Kremlin.

Transparence des publicités politiques

La Commission proposera au troisième trimestre 2021 une législation sur la transparence des publicités politiques, la révolution numérique ayant bouleversé le cadre dans lequel les partis politiques s'expriment.

Le plan prévoit également une plus grande protection des journalistes, qui selon la vice-présidente "font l'objet d'attaques en ligne" et de menaces croissantes lors des manifestations. La Commission proposera, entre autres, une recommandation sur la sécurité des journalistes et une initiative visant à limiter les recours en justice abusifs contre la presse. Vera Jourova a rappelé le cas de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, assassinée en 2017, qui avait fait l'objet de 47 procès pour son travail journalistique.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés