L'Europe signe avec Pfizer pour 300 millions d'unités du vaccin anti-Covid

©AFP

L'Union européenne a signé avec Pfizer un contrat de pré-achat de 300 millions d'unités de son vaccin contre le coronavirus. La Commission juge plausible la période "fin 2020, début 2021" pour la mise à disposition d'un vaccin.

La Commission européenne a signé ce mercredi un contrat avec le groupe pharmaceutique Pfizer pour l’achat de 300 millions d’unités du vaccin anti-Covid, une fois que celui-ci aura prouvé son efficacité.

C’est le quatrième contrat de pré-achat d’un vaccin contre le coronavirus conclu par la Commission européenne. "Cet accord nous rapproche de ce que nous avons décidé, avoir un portefeuille de vaccins large et solide", a déclaré la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides.

Cette décision fait suite à l'annonce de Pfizer lundi selon laquelle son vaccin expérimental développé avec BioNTech était efficace à plus de 90%. Le groupe pharmaceutique américain est un des premiers à présenter des données intermédiaires réussies d'un essai clinique à grande échelle d'un vaccin contre le Covid-19.

Le contrat prévoit l'achat de 200 millions de doses et la possibilité d'en acheter 100 millions supplémentaires.

"Fin 2020, début 2021"

La Commission a refusé de "spéculer" sur la date de disponibilité du vaccin, plusieurs autorisations étant nécessaires avant la mise sur le marché du produit. Elle estime toutefois que "fin 2020, début 2021 est un timing possible". "C'est un scénario positif qui me paraît plausible, mais je refuse d'aller plus loin", a précisé Stella Kyriakides. "Dès que Pfizer ou une autre entreprise demandera une autorisation à l’Agence européenne du médicament (EMA), sachez qu’il n’y aura pas un seul moment de perdu", a-t-elle ajouté. "Même lorsque nous disposerons d’un vaccin sûr, ce n’est pas pour ça que le coronavirus disparaîtra du jour au lendemain."

L'exécutif européen a mis en place un plan de distribution du futur vaccin contre le coronavirus, en fonction de la population de chaque Etat. "L'objectif est que toute l'Europe ait accès au vaccin au même moment", a-t-elle dit.

La Belgique est inclue dans le programme de pré-achat de la Commission, qui comporte déjà les candidats vaccins d'AstraZeneca, de Johnson & Johnson et de Sanofi-GSK. L'Europe négocie aussi de tels contrats avec Moderna , CureVac et Novavax.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés