L'innovation comme moteur de la reprise

Plus de deux CEO sur trois (65%), dont l'entreprise a été en croissance en 2009, pensent que l'Europe dispose de moyens pour sortir de l'impasse économique et qu'elle a un rôle important à jouer dans l'économie mondiale d'ici 2020

C'est la principale conclusion d'une enquête d'Accenture et Insead, réalisée pour la FEB. Les résultats de cette enquête ont été présentés mercredi lors de l'European Business Summit (EBS) 2010. La qualité et la diversité du capital humain sont des données essentielles, selon l'enquête menée auprès de 250 topmanagers et autres dirigeants des secteurs privé et public. 70% des dirigeants estiment que la formation et/ou le recyclage de leur personnel, au cours des cinq prochaines années, est cruciale pour le succès économique future de l'Europe.

"Les CEO doutent toujours de la stabilité financière", selon Rudi Thomas, administrateur délégué de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB). "Ils soulignent la lenteur de la digitalisation de notre économie et de notre société ainsi que la fragmentation des efforts en matière de R&D. Mais ils sont prêts à investir dans l'innovation et accroître les exportations".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés