L'OMS appelle les pays touchés par le coronavirus à agir "rapidement"

©EPA

Après la mise en quarantaine de plusieurs villes en Italie, la France se prépare à une épidémie. L'OMS appelle les pays à réagir "rapidement" tandis que des mesures drastiques sont prises au Moyen-Orient et en Asie.

  • Etat des lieux en Europe. En Italie, le ministre des Affaires étrangères Luigi Di Maio a appelé jeudi les touristes étrangers à revenir dans son pays, où des doutes ont émergé pour la première fois sur la validité du bilan officiel, qui fait état de 528 cas et 14 morts. Onze villes sont en quarantaine dans le Nord, en Lombardie et Vénétie. Moins touchée pour l'instant que son voisin, la France a recensé 18 cas et deux décès, dont un touriste chinois et un ressortissant français qui n'avait pas voyagé dans les zones à risque. "On a devant nous une crise, une épidémie qui arrive... On va devoir l'affronter au mieux, avec la vie qui continue. On sait que nous ne sommes qu'au début", a déclaré Emmanuel Macron. En Espagne, dix-sept cas dont 12 liés à l'Italie ont été recensés. Avec plus de 240.000 Italiens vivant en Espagne, les autorités déconseillent les voyages dans les régions d'Italie touchées comme dans les autres pays à risque.
  • L'OMS appelle à agir rapidement. Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé jeudi que l'épidémie du coronavirus a atteint un "point décisif", appelant les pays à agir "rapidement" pour endiguer ce "virus très dangereux". Pour le patron de l’OMS, "c'est ce qui se passe dans le reste du monde qui est maintenant notre plus grande préoccupation", avec plus de 3.470 cas dans 44 pays. "Si vous agissez maintenant de manière agressive, vous pouvez endiguer ce coronavirus", a-t-il souligné.
  • Mesures drastiques au Moyen-Orient et en Asie, l'Afrique épargnée. L’épidémie se propage désormais bien au-delà de la Chine et les mesures drastiques se multiplient dans le monde. L’Arabie Saoudite a décidé de suspendre l’entrée des pèlerins pour la Oumra, qui attire chaque mois plusieurs dizaines de milliers de musulmans, tandis que le Premier ministre japonais a demandé la fermeture temporaire des écoles publiques du pays à partir de lundi. En Afrique, qui compte à ce jour seules deux personnes contaminées, l'apparente immunité de la population face au coronavirus n'en finit pas d'interroger, voire d'inquiéter les experts. En Corée du Sud, principal foyer de la maladie hors de Chine, les nouveaux cas explosent. Séoul fait état de plus de 500 contaminations supplémentaires, portant le bilan à 1.766 contaminations et 13 décès. En Chine, le Covid-19 semble toutefois avoir déjà atteint un pic, où le nombre de nouveaux décès quotidiens continue à chuter. Les autorités ont annoncé jeudi 29 morts supplémentaires, un chiffre au plus bas depuis près d'un mois.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés