L'OMS déplore une forte hausse de la rougeole dans le monde

Avant l’introduction de la vaccination contre la rougeole, 95% des enfants avaient la rougeole avant l’âge de 15 ans. ©BELGAIMAGE

L'Organisation mondiale de la santé lance une nouvelle alerte à la rougeole. Les cas continuent à se multiplier presque partout dans le monde et elle réapparaît dans plusieurs pays. En Belgique, le bilan du premier semetre de 2019 est inquiétant.

Bien qu'un vaccin existe depuis des décennies, la rougeole se répand de plus en plus, voire réapparait dans certains pays. En effet, le Royaume-Uni, la Grèce, la République tchèque et l'Albanie considéraient la maladie comme éliminée. Voici qu'elle refait surface. "La reprise de la transmission de la rougeole est un problème préoccupant. Si l'on ne parvient pas à établir et à maintenir une couverture vaccinale élevée dans chaque communauté, les enfants et les adultes connaîtront des souffrances inutiles, et certains seront voués à une mort tragique", a prévenu Günter Pfaff, le président de la Commission régionale de vérification de l'élimination de la rougeole et de la rubéole.

Qu'est-ce que la rougeole et quels sont les symptômes?

Il s'agit d'une maladie virale très contagieuse puisque le morbillivirus (virus qui provoque la rougeole) se transmet par contact direct et par des gouttelettes dans l’air. La maladie débute par une fièvre élevée, une toux, un rhume et des yeux rouges (conjonctivite). Endéans quelques jours, une éruption cutanée apparaît dans le visage, la nuque et le cou, qui se propage ensuite sur le reste du corps. Les tâches confluent progressivement pour former une rougeur quasi généralisée.

Les premiers symptômes apparaissent entre 10 et 12 jours après la contamination. La période de contagiosité d’un patient va d’environ 4 jours avant l’apparition de l’éruption cutanée à 4 jours après celle-ci.

La maladie est potentiellement mortelle ou invalidante pour les enfants. 

Trois fois plus de cas en Belgique

Dans les 48 pays européens, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) fait état de 89.994 cas de rougeole au premier semestre de 2019. Ce nombre dépasse d'ores et déjà le total de l'entièreté de l'année 2018 (84.462) et représente plus du double par rapport à la même période de l'an dernier (44.175).

Quant à la Belgique, toujours pour la première moitié de 2019, 357 cas de rougeole ont été recensés, c'est-à-dire trois fois plus qu'en 2018 (117 cas), selon les chiffres de l'Institut de recherche de la santé publique (Sciensano). Une hausse constante depuis 2016, après un record atteint entre février et mars 2017. Si la propagation du virus touche les trois régions du royaume, la Wallonie (179 cas) et Bruxelles-Capitale (104 cas) ont été davantage atteintes que la Flandre (environ 74 cas).

365.000 cas enregistrés dans le monde

365.000
cas de rougeole enregistrés dans le monde
Un petit nombre par rapport aux 6.7 millions de cas présumés.

Au niveau mondial, le nombre de cas recensés de janvier à juillet 2019 représente près de trois fois celui de la même période de 2018. Près de 365.000 cas enregistrés, le plus haut total depuis 2006. Et il ne s'agit que d'une petite partie à côté des quelque 6,7 millions de cas présumés dans le monde. La rougeole a entraîné 109.000 décès dans le monde en 2017, selon les données disponibles les plus récentes. Les plus sévères épidémies ont eu lieu en République démocratique du Congo (155.460 cas), à Madagascar (127.454 cas) et en Ukraine (54.246).

Méfiance face à la vaccination

La maladie touche principalement les enfants, mais les jeunes adultes sont aussi à risque. Beaucoup ne sont pas ou ne savent pas s'ils sont vaccinés. Pourtant, en Belgique, le vaccin est offert à tous les enfants et les jeunes à partir de 12 mois, et ce depuis 1985. Le statut de vaccination peut même être facilement vérifié par une prise de sang et rattrapé si besoin. Le vaccin consiste idéalement en deux doses, une première à 12 mois et une deuxième entre sept et neuf ans. La première dose protège 95% des personnes vaccinées et la protection augmente jusqu’à 98% avec la deuxième injection. 

La confiance dans la vaccination, toujours forte dans les pays pauvres, baisse dans les pays plus riches. Une méfiance naît chez certains parents et ils se dissuadent de vacciner leurs enfants. 

Une maladie qui devait être éliminée pour 2010

Il n'y a pas si longtemps, la rougeole était considérée comme une maladie rare. L'OMS avait même fixé à la Belgique l'objectif de l'éliminer pour 2010. C'est raté. Comment se fait-il que la tendance se soit à ce point inversée? Selon Kate O'Brien, directrice du département immunisation et vaccins à l'OMS, cette augmentation est imputable à un faible accès aux soins et aux fausses informations qui circulent sur les vaccins: "Nous reculons, nous sommes sur la mauvaise voie", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse. "Nous constatons une tendance préoccupante dans toutes les régions du monde à l'exception de la région des Amériques, qui a enregistré un léger recul."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect