L'Otan renforce sa mission de formation en Irak pour éviter un retour de Daech

Le Secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a annoncé un élargissement de la mission de formation de l'alliance en Irak. ©AFP

L'Otan a décidé jeudi d'accroître sa présence en Irak, avec l'envoi graduel de 3.500 militaires pour des missions de formation à la lutte contre le terrorisme. L'alliance a également décidé de différer son retrait d’Afghanistan.

Maintien de la paix en Afghanistan et en Irak, lutte contre le terrorisme djihadiste, financement de l'alliance, bras de fer avec la Russie et la Chine... Les sujets brûlants ne manquaient pas à l'ordre du jour de la réunion par vidéoconférence des ministres de la Défense de l'Otan, mercredi et jeudi. C'était aussi le premier conseil des ministres depuis l'investiture du président des États-Unis Joe Biden.

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a assisté mercredi à sa première réunion des trente ministres de l'alliance. Selon plusieurs sources, le représentant américain s'est montré "très ouvert" et "déterminé à suivre le principe de solidarité de l'Otan". Une attitude qui tranche avec la politique hostile menée durant quatre ans par l'administration Trump, essentiellement braquée sur la hausse des dépenses militaires.

La décision de retrait d'Afghanistan différée

L'Otan n'a toujours pas décidé s'il retirerait ses troupes d’Afghanistan, alors qu'un accord conclu entre les États-Unis et les Talibans en février 2020 a fixé l'échéance du 1er mai pour le retrait des forces étrangères. Cette indécision semble liée à l'instabilité du pays.

"L'objectif de l'Otan est de s'assurer que l'Afghanistan ne redevienne plus jamais un refuge pour des terroristes qui pourraient attaquer nos territoires."
Jens Stoltenberg
Secrétaire général de l'Otan

"À ce stade, nous n'avons pris aucune décision finale quant à notre future présence", a déclaré le Secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg. "Les pourparlers sont fragiles et les progrès sont lents, il est essentiel de redynamiser le processus de paix", a-t-il ajouté. "Les Talibans doivent négocier de bonne foi, réduire le niveau de violence" et "mettre un terme à leur coopération avec les groupes terroristes internationaux". Les Talibans avaient été chassés du pouvoir par les Américains après les attentats du 11 septembre 2001.

"L'objectif de l'Otan est de s'assurer que l'Afghanistan ne redevienne plus jamais un refuge pour des terroristes qui pourraient attaquer nos territoires", a-t-il ajouté.

L'Otan est en Afghanistan depuis 20 ans. Sa présence est passée de 130.000 militaires engagés dans des opérations de combat à environ 10.000 aujourd'hui, dont 2.500 Américains, chargés de la formation des forces afghanes.

"Notre objectif est de s'assurer qu'il y ait un accord politique durable, ce qui permettrait notre retrait", a précisé le Secrétaire général.

4.000
militaires
La taille de la mission de l'Otan en Irak passera graduellement de 500 à 4.000 militaires.

Mission élargie en Irak

L'Otan a décidé jeudi d'élargir sa mission de formation en Irak pour "soutenir les forces irakiennes dans leur lutte contre le terrorisme" et "s'assurer que Daech ne revienne pas", a précisé Jens Stoltenberg. La taille de cette mission passera graduellement de 500 à 4.000 militaires, en réponse de la demande du gouvernement irakien. La mission en Irak a été créée en 2017 pour former les troupes irakiennes à la lutte contre Daech.

Horizon 2030

Le Secrétaire général de l'Otan a présenté mercredi son plan pour l'alliance à l'horizon 2030. Il comprend, entre autres, un accroissement des "financements communs" pour des actions militaires collectives de défense et de dissuasion. L'objectif est un "partage plus juste du fardeau" de la défense, a-t-il indiqué.

"Dépenser davantage ensemble démontrerait la force de notre attachement à l'article 5, notre promesse de nous défendre mutuellement. Et cela contribuerait à un partage plus équitable du fardeau", a expliqué Jens Stoltenberg.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés