L'UE conclut une trêve partielle avec les États-Unis sur ses droits de douane

La Commission européenne a provisoirement renoncé à doubler les droits de douane sur les importations de certains produits "made in USA", dont les motos. ©AFP

La Commission européenne a décidé de suspendre, pour six mois, le relèvement des droits de douane touchant certains produits importés des États-Unis.

L'Union européenne (UE) et les États-Unis se sont entendus sur une trêve partielle dans leur différend au sujet des droits de douane sur les métaux. Les deux puissances ont décidé d'ouvrir des négociations en vue de résoudre le problème des surcapacités d'acier et d'aluminium dans le monde.

Les États-Unis maintiendront cependant leurs taxes de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium.

La Commission européenne a annoncé ce lundi qu'elle suspendait, pour une durée maximale de six mois, son projet de relèvement des taxes sur un certain nombre de produits, allant du rouge à lèvres aux chaussures de sport. Elle met également en pause le doublement des droits de douane à 50% sur les importations de bourbon américain, de motos et de bateaux à moteur.

Dans une déclaration conjointe, Bruxelles et Washington ont fait savoir qu'en tant qu'alliés, ils pourraient promouvoir des normes élevées à même de répondre à leurs inquiétudes communes "et demander des comptes à des pays, comme la Chine, qui soutiennent les politiques de distorsion commerciale".

Les discussions entre l'UE et les États-Unis visent à parvenir à des solutions d'ici à la fin de l'année.

Quelles taxes sont maintenues?

Les États-Unis maintiendront cependant leurs taxes de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium, qui s'appliquent également aux importations en provenance de Chine, d'Inde, de Russie, de Turquie, de Norvège et de Suisse.

2,8 milliards
d'euros
En représailles aux droits de douane imposés par l'administration Trump, l'UE avait imposé des taxes sur 2,8 milliards d'euros de produits américains.

L'administration Trump avait imposé ces taxes en invoquant des motifs de sécurité nationale, un argument qui, selon l'UE, manquait de poids. Elles ont particulièrement affecté des sidérurgistes comme Thyssenkrupp et Voestalpine.

En représailles à ces droits de douane, l'UE avait imposé à son tour des taxes sur 2,8 milliards d'euros de produits américains, dont les motos, le bourbon et le jus d'orange. Ces taxes seront, elles aussi, maintenues, mais pas doublées.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés