La Chine prête à réformer le système financier

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao s'est dit samedi prêt à faire "un effort commun" avec l'Union européenne (UE) pour réformer le système financier et renforcer son contrôle afin de dépasser la crise.

 

"Je crois que nous pouvons avec un effort commun avec l'UE procéder à une réforme du système financier et renforcer le contrôle sur ce système", a dit M. Wen, lors d'une visite officielle à Athènes et à l'issue d'un entretien avec son homologue grec Georges Papandréou.

"Avec cet effort commun, nous pouvons dépasser les difficultés actuelles et renforcer la relation sino-européenne", a souligné M. Wen.

La capitale grecque est la première étape d'une tournée européenne de sept jours de M. Wen qui se rend lundi à Bruxelles où il doit participer les 4 et 5 octobre au 8e sommet de Asie-Europe (Asem) et le 6 octobre au 13e sommet UE-Chine.

Par ailleurs, les chefs d'Etat et de gouvernement des pays riches et émergents du G20 doivent se retrouver pour un sommet en Corée début novembre.

Cette rencontre doit être pour eux l'occasion de faire le point sur la réforme du système financier international pour laquelle il se sont engagés à oeuvrer collectivement, et éventuellement de s'entendre sur un certain nombre de points concernant ce chantier titanesque.

"La main dans la main, l'UE et la Chine peuvent renforcer leur coopération pour faire face à la crise", a dit M. Wen.

Pour sa part, M. Papandréou a indiqué qu'il contribuerait "à faire avancer les relations UE-Chine avec tout moyen".

"Le rôle de la Chine est très important et nous allons être en étroite coopération", a-t-il souligné.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés