La FAO lance un système global de surveillance des incendies

L'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé mercredi le lancement en trois langues d'un service gratuit de surveillance des incendies mis au point avec une université américaine et s'appuyant sur les satellites de la Nasa.

"La FAO lance un nouveau portail en ligne d'information et de surveillance en temps réel des incendies, pour aider les pays à lutter efficacement contre les feux et protéger leurs actifs et les ressources naturelles.

Le nouveau Système mondial de gestion de l'information sur les incendies (GFIMS) repère les points chauds à l'origine des incendies à partir des données des satellites administrés par la Nasa", indique un communiqué de l'organisation.

"Mis au point en collaboration avec l'Université du Maryland, le GFIMS dispose d'une interface de cartographie en ligne pour visualiser les points chauds en temps quasi réel, c'est-à-dire avec un décalage d'environ 2,5 heures entre le passage des satellites et la mise en ligne des données", précise la FAO.

"Le GFIMS a été lancé à une époque où l'incidence des méga-incendies tend à s'accentuer", explique Pieter van Lierop, expert forestier de la FAO chargé des activités de gestion des feux, cité dans le communiqué.

Les incendies de forêt et de tourbière qui sévissent en Russie depuis deux semaines ont fait au moins 54 morts, ravagés des villages entiers, et brûlé des centaines de milliers d'hectares.

"Le système pourrait servir aux responsables forestiers et aux pompiers, ainsi qu'aux organismes chargés de la surveillance des ressources agricoles et naturelles", précise la FAO.

L'abonnement est gratuit et il suffit d'une adresse e-mail. Le GFIMS, disponible en trois langues -anglais, français et espagnol- est hébergé par le Département de gestion des ressources naturelles et de l'environnement de la FAO, ajoute l'agence spécialisée de l'ONU.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés