La surprise du G7

©REUTERS

Visite surprise de l'Iran, guerre commerciale, feux en Amazonie... Voici les points forts du G7 de Biarritz. Mais quel dossier a réellement avancé?

Le sommet du G7 se termine ce lundi, en fin d'après-midi. Il a été marqué par la visite surprise du ministre iranien des Affaires étrangères dimanche et les inquiétudes provoquées par la guerre commerciale USA-Chine.

Pour l'instant, aucune avancée sur la problématique des feux en Amazonie n'est à noter.

Visite de Zarif

©AFP

Emmanuel Macron a fait venir dimanche le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif à Biarritz pour parler de la crise iranienne. Zarif a rencontré Emmanuel Macron et son homologue français Jean-Yves Le Drian ainsi que des représentants de l'Allemagne et de Grande-Bretagne, signataires de l'accord international sur le nucléaire iranien de 2015 dénoncé par les Etats-Unis. Pour rappel, Washington applique une pression maximale sur les dirigeants iraniens, qui répliquent en reprenant progressivement leurs activités nucléaires.

Résultat de ces discussions? "Le chemin est difficile" mais cela "vaut la peine d'essayer", a tweeté le chef de la diplomatie iranienne. La présidence française a aussi jugé positifs les entretiens.

La guerre commerciale

Donald Trump s'est montré inflexible, poursuivant sa logique de confrontation avec Pékin en disant que son seul regret était de ne pas taxer encore plus fortement les exportations chinoises.

Le Brexit

Aucune avancée sur la question de la frontière irlandaise, point de blocage des négociations, n'a été actée ou constatée... Boris Johnson a profité du sommet pour faire du charme à Donald Trump. Rappelons que le 31 octobre, le Royaume-Uni devra sortir de l'UE et le pays espère nouer des relations commerciales privilégiées avec les Etats-Unis.

L'Amazonie

Sur les incendies en Amazonie, problème ajouté au programme par Emmanuel Macron à la dernière minute, aucune mesure concrète n'a été annoncée. Les pays du G7 sont d'accord pour "aider le plus vite possible les pays frappés" par les feux qui se sont multipliés ces derniers jours dans la forêt amazonienne, a simplement déclaré dimanche Emmanuel Macron... 

Brigitte et Emmanuel Macron insultés sur les réseaux sociaux

Les relations entre Emmanuel Macron et Jair Bolsonaro se sont tendues autour du problème des feux en Amazonie. Le président brésilien et son équipe ont employé l'outil de communication préféré de Donald Trump, Twitter, pour répandre ses critiques. Dans la foulée, il a aussi attaqué l'épouse du président français. 

"Macron n'est pas à la hauteur de ce débat. C'est juste un crétin opportuniste qui cherche le soutien du lobby agricole français", écrit le ministre de l'Education Abraham Weintraub, en référence à l'opposition du président français à l'accord de libre-échange UE-Mercosur. Le terme, très loin des usages diplomatiques, utilisé en portugais ("calhorda") n'a pas d'équivalent en français mais se trouve à la croisée de "tricheur", "crétin" et "connard". 

Bolsonaro a aussi réagi sur Facebook à une publication se moquant de Brigitte Macron. 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect