Le manque de sommeil coûte 400 milliards de dollars aux Etats-Unis

©Phanie

Des chercheurs attribuent l'explosion de la navette Challenger à une erreur humaine liée à un manque de sommeil.

Le manque de sommeil est mauvais pour votre santé, pour votre vie sociale, mais aussi pour l’économie du pays. Un employé fatigué est souvent moins productif, en moins bonne santé et risque de faire plus d’erreurs. Et tout cela a un coût pour les entreprises.

Aux Etats-Unis, la fatigue coûte 400 milliards de dollars par an, selon l’institut de recherche RAND Corporation. Pour le Dr David Hillman, professeur clinicien qui étudie la carence de sommeil à l’Université de Western Australia, le problème est que, dans les pays industrialisés, un mauvais sommeil est "trop facilement accepté comme faisant partie de la vie". Il peut pourtant nous rendre responsables d’énormes erreurs comme l’explosion d’une navette spatiale.

Les chercheurs de RAND Corporation ont en effet attribué l’accident de la navette Challenger en 1986 à une erreur humaine causée par le manque de sommeil.

Dormir entre 7 et 9 heures par nuit, de manière régulière, dans un environnement apaisant, sont de bonnes habitudes à adopter pour se sentir reposé et rester attentif tout au long de la journée. Le Dr Hillman préconise de mieux sensibiliser le public à l’importance d’une bonne hygiène de sommeil dès le plus jeune âge. Ce sont les habitudes prises enfants qui sont souvent à l’origine d’un mauvais sommeil à l’âge adulte.

Elon Musk n'a pas besoin de beaucoup de sommeil

La semaine dernière, Arianna Huffington liait les problèmes d'Elon Musk, patron notamment de Tesla, à son manque de sommeil. L'homme avait en effet déclaré au New York Times travailler 120 heures par semaine, de quoi lui laisser peu de temps pour se reposer.

La science reconnaît un lien évident entre la durée du sommeil et les capacités cognitives. Toutefois, la qualité du sommeil est davantage réparatrice que la quantité. 

Bien qu'Arianna Huffington soit l'auteur d'un bestseller sur le sommeil écrit en 2016, la seule référence scientifique citée dans sa lettre ouverte à Musk est un article datant de 2000 et comparant la performance d'une personne éveillée 17 à 19 heures par jour à celle ayant un taux d'alcoolémie de 0,05%,soit l'équivalent d'un homme de quelque 81 kilos ayant bu deux bières en une heure.

Le centre pour le contrôle et la prévention de maladie recommande un sommeil d'au moins 7 heures, ce qui signifie une journée éveillée de 17 heures.

Malgré les données scientifiques, Elon Musk ne semble guère enclin à réduire ses journées. "Vous pensez que c'est une option? Non", tweet-t-il.

Et il ne parle pas uniquement pour lui. Car même si vous êtes éloigné de votre lieu de travail, il est difficile de ne pas penser à votre implication émotionnelle et votre motivation. Les personnes sont en effet désormais accessibles en permanence de quoi empêcher les longues nuits.

Pour Arianna Huffington, Musk n'a que deux solutions: passer à travers ou s'effondrer et partir en burn-out

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content