Publicité
Publicité

Le Nobel de la paix au Congolais Mukwege et à la Yézidie Murad

Denis Mukwege et Nadia Murad ©Nobel Prize

Le prix Nobel de la paix a été décerné cette année au gynécologue congolais Denis Mukwege et à l'activiste yézidie Nadia Murad.

Le prix Nobel de la paix 2018 a été attribué conjointement au gynécologue congolais Denis Mukwege, qui soigne les femmes violées en République démocratique du Congo (RDC), et à l'activiste yézidie Nadia Murad, ex-esclave du groupe Etat islamique, "pour leurs efforts en vue de mettre fin à l'utilisation de la violence sexuelle comme arme de guerre".

L'un gynécologue, l'autre victime, Denis Mukwege et Nadia Murad incarnent une cause planétaire qui dépasse le cadre des seuls conflits, comme en témoigne le raz-de-marée planétaire #MeToo déclenché il y a un an par des révélations de la presse.

Le médecin...

Denis Mukwege est un homme qui consacre sa vie à la défense des victimes de violences sexuelles en temps de guerre.  "Le Dr Mukwege et son personnel ont soigné des milliers de patients qui ont été victimes de telles agressions", a indiqué le Comité Nobel norvégien.

Le médecin a condamné à maintes reprises l'impunité pour les viols de masse et a critiqué le gouvernement congolais et ceux d'autres pays pour ne pas avoir fait assez pour arrêter l'utilisation de la violence sexuelle contre les femmes comme une stratégie et une arme de guerre.

→ Lire aussi l'interview de Jean Van Hamme à propos de sa BD "Kivu"un récit documentaire sur les maux dont souffre le Kivu.

... et la victime

De con côté, Nadia Murad est la victime qui raconte les abus commis contre elle-même et les autres. "Elle a fait preuve d'un courage rare en racontant ses propres souffrances et en parlant au nom d'autres victimes", a affirmé le Comité Nobel.

Nadia Murad est l'une des 3.000 filles et femmes yézidies qui ont été victimes de viols et d'autres abus par l'Etat islamique. Les abus étaient systématiques et faisaient partie d'une stratégie militaire. Ils ont servi d'arme dans la lutte contre les Yézidis et d'autres minorités religieuses.

Un quasi-record de 331 individus et organisations avaient été proposés pour le prix de la paix 2018.

Les autres lauréats de la semaine

Lundi, le Nobel de médecine est allé à l'Américain James P. Allison et au Japonais Tasuku Honjo pour leurs découvertes ayant permis de faire avancer la connaissance dans le traitement du cancer.

Report pour la littérature

Le dernier prix, le Nobel d'économie, sera remis à Stockholm lundi. Pour la première fois depuis 1949, l'annonce du prix de littérature a été reportée d'un an par l'Académie suédoise, enferrée dans des divisions internes et le retrait de plusieurs membres l'empêchant de fonctionner normalement.

Tout ce remue-ménage a fait suite aux accusations de viol qui ont visé le Français Jean-Claude Arnault, 72 ans, marié avec une Académicienne. Il a d'ailleurs été condamné à deux ans de prison ferme lundi, quelques minutes avant l'annonce des lauréats du Nobel de médecine, pour le viol en 2011 d'une jeune femme, révélé dans la foulée du mouvement #MeToo en novembre 2017.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés