Le passage à l'an neuf sous très haute sécurité

©REUTERS

Au programme de cette nuit de la Saint Sylvestre: des festivités sous très haute sécurité.

L'année 2017 a commencé tôt à l'autre bout du monde. A 11h00 (heure belge), les archipels des Samoa, Tonga et Kiribati situés dans l'océan Pacifique ont franchi le cap de minuit. La Nouvelle-Zélande a suivi à midi avant la ville australienne de Sydney à 14h00. Puis c'est le tour de l'Asie avant l'Europe. Lorsque la Belgique passera en 2017 à minuit, les Brésiliens commenceront à danser à Rio de Janeiro pendant trois heures, jusqu'à leur passage à l'an neuf. Il sera 06h00 du matin dimanche en Belgique lorsque New York passera à son tour en 2017. Los Angeles suivra à 09h00. L'île Baker, située entre Hawaï et l'Australie dans le Pacifique, clôturera le passage à l'an neuf. Il sera alors 13h00 en Belgique et la journée du 2 janvier débutera à Kiribati. 

Le feu d'artifice de Sydney ©AFP

Voilà pour le timing, très varié d'une région du monde à une autre. Pour l'organisation par contre la sécurité sera à l'ordre du jour partout.

Les mesures de sécurité à travers le monde

Deux mille policiers supplémentaires étaient déployés à Sydney après l'arrestation d'un homme pour "des menaces en lien avec le Nouvel An". Il y a une semaine, Canberra affirmait avoir déjoué un "complot terroriste" pour le jour de Noël à Melbourne. L'Australie est en première ligne dans le combat contre le terrorisme.

Jakarta a également dit avoir déjoué un projet d'attentat d'un groupe lié à l'Etat islamique à Noël et des dizaines de personnes sont mortes ces derniers jours aux Philippines dans des attaques attribuées à la mouvance islamiste.

Israël a de son côté diffusé vendredi une mise en garde contre des risques "immédiats" d'attentats susceptibles de viser des touristes notamment israéliens en Inde.

A New York, 165 véhicules "bloquants" - dont des camions de nettoyage - seront placés à "des endroits stratégiques", et notamment aux abords de Times Square, où sont attendues plus d'un million de personnes pour assister à la traditionnelle descente de la boule du Nouvel An.

A Berlin, des blocs de béton et des véhicules blindés seront placés sur les artères menant à la Porte de Brandebourg. A Cologne, les effectifs de police ont été plus que décuplés, un an après la vague d'agressions sexuelles commises par des migrants qui avait traumatisé la ville.

Les dispositifs de sécurité on également été renforcés à Rome autour de la Place Saint-Pierre où le pape François doit célébrer un Te Deum dans l'après-midi.

Un demi-million de personnes sont attendues samedi soir sur les Champs-Elysées à Paris. La sécurité se veut donc maximale: près de 100.000 policiers, gendarmes et militaires sont mobilisés dans toute la France.

Bruxelles accueillera, quant à elle, à nouveau un feu d'artifice pour le passage à l'An neuf après l'annulation en dernière minute fin 2015 en raison de la menace terroriste.

A Rio, plus de deux millions de personnes sont attendues sur la plage de Copacabana. Mais, crise oblige, le feu d'artifice a été réduit de 16 à 12 minutes, faute de financement dans une ville qui peine à se remettre des coûts occasionnés par l'organisation de la Coupe du monde de football en 2014 puis des jeux Olympiques.

Une seconde de plus

Avant de basculer dans l'inconnu, les fêtards de la planète entière bénéficieront d'une seconde supplémentaire pour profiter d'une nuit unique. Ainsi, la minute entre 23H59 et 00H00 durera une seconde de plus que la normale, une "seconde intercalaire" qui permet de raccorder le temps 'astronomique' irrégulier lié à la rotation de la Terre, avec l'échelle de temps légal extrêmement stable.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés