Le Québec collabore avec Actiris et le Forem pour engager des demandeurs d'emploi

Actiris collabore depuis plusieurs années avec le Québec en vue de faciliter le recrutement de chercheurs d'emploi bruxellois par des entreprises canadiennes. ©BELGA

Après la collaboration actée entre la Région bruxelloise et le Québec jeudi, le Forem annonce également un partenariat avec les Québécois. Chaque année, entre 200 et 300 Belges font le choix de partir travailler au Québec. Ils y sont actuellement environ 10.000.

Jeudi, la Région bruxelloise et le Québec ont officialisé leur collaboration par le biais d'une lettre d'entente. Cette collaboration vise au recrutement de chercheurs d'emploi bruxellois par des employeurs québécois. Cela devrait permettre de capter toujours plus d'offres d'emploi au bénéfice des chercheurs d'emploi bruxellois.

Il faut savoir que le taux de chômage s'établit à 5% au Québec et le nombre d'emplois continue d'y augmenter

Le Québec attire de plus en plus

11.550
Personnes
Parmi les chercheurs d'emploi bruxellois qui souhaitent travailler à l'étranger, 11.550, soit 60%, indiquent le Québec comme destination.

Pour le ministre de l'Emploi, Bernard Clerfayt (Défi), les chercheurs d'emploi bruxellois sont de plus en plus nombreux à vouloir partir au Québec. Et Actiris, l'office régional bruxellois de l'emploi, collabore depuis plusieurs années avec le Québec en vue de faciliter le recrutement de chercheurs d'emploi bruxellois par des entreprises canadiennes. 

"Parmi les chercheurs d'emploi bruxellois ceux qui souhaitent travailler à l'étranger, 60% indiquent le Québec comme destination, soit 11.550 personnes. C'est un choix judicieux puisque le marché de l'emploi québécois se porte bien et est à la recherche de talents", a commenté Bernard Clerfayt. "Grâce à cette collaboration, nous offrons toujours plus de solutions d'emploi aux chercheurs d'emploi. C'est la seule vraie solution que tout le monde cherche, qui permet d'enrayer durablement le chômage et d'offrir des perspectives d'avenir aux Bruxellois", ajoute le ministre.

À quoi sert cette lettre?

Le Québec est la destination la plus demandée par les chercheurs d'emploi bruxellois
Grégor Chapelle
Directeur général d'Actiris

Concrètement, cette lettre d'entente va permettre à Actiris de continuer à développer son réseau de partenaires au Québec, de capter toujours plus d'offres d'emploi correspondant aux profils des chercheurs d'emploi bruxellois et ainsi stimuler la mobilité internationale.

"Le Québec est la destination la plus demandée par les chercheurs d'emploi bruxellois. Nous sommes donc ravis de pouvoir renforcer notre collaboration. Récemment, un employeur situé à Québec a fait appel à Actiris International pour recruter des aides-soignants. En seulement quatre jours, nous avons réussi à présélectionner des candidats qui ont été immédiatement engagés, avec à la clé, des contrats de longue durée. Cette rapidité d'action démontre l'intérêt énorme que suscite cette destination, mais aussi notre capacité à répondre efficacement aux attentes des employeurs qu'ils soient d'ici ou d'ailleurs", a affirmé pour sa part, le directeur général d'Actiris, Grégor Chapelle. 

Alliance avec le Forem, aussi!

Le Forem et le ministère québécois de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration signeront, lundi, une convention relative au recrutement de travailleurs wallons par des entreprises québécoises, annoncent-ils ce vendredi dans un communiqué commun. Le texte prévoit notamment que les employeurs québécois puissent à l'avenir diffuser plus largement et plus aisément leurs offres d'emploi sur le site du Forem afin de recruter des travailleurs wallons. 

Durant les trois premiers trimestres de 2019, 404.144 offres ont été publiées sur le site du Forem, dont 5.892 concernaient des postes à l'étranger. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés