Les principales conclusions du G20 Finances de Gyeongju

Timothy Geithner

Les ministres des Finances et dirigeants de banques centrales des pays riches et émergents du G20 étaient réunis vendredi et samedi à Gyeongju (Corée du Sud). Voici leurs principales conclusions publiées dans leur communiqué final:

- ECONOMIE MONDIALE: "La reprise économique mondiale se poursuit, mais de façon fragile et inégale".

"Dans une économie et un système financier globalisés, des réponses non coordonnées conduiront à des résultats pires pour chaque pays. Notre coopération est essentielle".

"Nous sommes déterminés à jouer notre rôle pour parvenir à une croissance forte, durable et équilibrée de façon coordonnée et en collaborant. Nous le ferons" par:

+ "la poursuite des réformes structurelles pour soutenir et doper la demande mondiale, promouvoir la création d'emplois et accroître le potentiel de croissance".

+ "La poursuite d'une politique monétaire appropriée afin d'obtenir une stabilité des prix et contribuer ainsi à la reprise".

 

- CHANGES: Les pays du G20 vont "agir en faveur d'un système de taux de change davantage déterminés par les marchés qui reflète leurs fondamentaux économiques et s'abstenir de s'engager dans une dévaluation compétitive de leurs monnaies".

"Les économies développées seront vigilantes face aux fluctuations excessives et aux mouvements désordonnées des taux de changes. Ces actions aideront à réduire le risque de volatilité des flux de capitaux auquel font face certains pays émergents".

"Ensemble, les pays du G20 vont prendre un ensemble de mesures visant à réduire les déséquilibres excessifs et à maintenir le déséquilibre de leurs comptes courants à des niveaux soutenables".

Ils "continueront à résister à toute forme de mesures de protectionnisme et à poursuivre les efforts pour encore réduire les barrières commerciales".

 

- REGLEMENTATION FINANCIERE:

"Nous sommes pleinement engagés pour mettre en oeuvre dans le temps imparti les nouvelles règles sur le capital et les liquidités élaborées par le comité de Bâle".

 

- FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL:

"Nous sommes parvenus à un accord sur un ensemble de propositions ambitieuses pour réformer la gouvernance et le système de quotes-parts au sein du FMI, ce qui contribuera à rendre plus efficace, crédible et légitime l'institution".

ebe-boc/LyS

 

10/23/10 18:23

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés