Les Suisses ont voté pour la libre circulation avec l'UE

©EPA

Les Suisses ont largement rejeté par référendum une proposition de la droite populiste visant à limiter l'immigration de ressortissants de l'Union européenne.

À une large majorité, les Suisses ont dit non, ce dimanche, à une initiative de la droite populiste qui aurait limité l'immigration des ressortissants de l'Union européenne, selon les projections publiées peu après la clôture des bureaux de vote.

63%
Votes contre l'initiative de l'UDC
L'initiative dite de limitation lancée par la droite populiste a été rejetée à une large majorité.

Selon l'institut de sondage gfs-Bern, les électeurs ont rejeté à 63% l'initiative dite de limitation lancée par l'UDC, le premier parti du pays mais à laquelle s'opposaient l'ensemble des autres forces politiques ainsi que le monde économique.

Charles Michel salue le vote suisse

L'Union européenne a salué le refus des Suisses de mettre des entraves à la libre circulation avec l'Union européenne. "C'est un grand jour pour les relations entre l'Union européenne et la Suisse. Nous saluons les résultats du vote populaire et nous nous réjouissons de poursuivre notre étroite collaboration. Le peuple helvétique s'est prononcé en envoyant un message clair: ensemble, nous avons un bel avenir devant nous", a tweeté le président du Conseil européen, Charles Michel.

La cheffe de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a rappelé que 1,4 million de citoyens de l'Union européenne vivaient en Suisse et 450.000 Suisses dans l'Union. De plus, 320.000 citoyens de l'Union franchissent la frontière chaque jour pour aller travailler en Suisse. "Les citoyens suisses ont montré aujourd'hui la valeur qu'ils accordent à ces liens", a-t-elle souligné.

Congé de paternité allongé

Une autre question était posée aux Suisses à l'occasion de ce référendum, concernant le congé de paternité. Selon les projections, les votants se sont prononcé en faveur d'un congé paternité de deux semaines.

L'institut de sondage gfs-Bern indique, un peu plus d'une heure après la clôture du scrutin, que cette intitiative a été plébiscitée par 61% des électeurs. Depuis 2005, la loi suisse accorde aux mères actives 14 semaines de congés payés après la naissance d'un enfant. Mais les pères n'ont droit qu'à un ou deux jours s'ils sont employés.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés