Publicité

Les USA et l'UE appellent à rejoindre leur projet d'accord sur les émissions de méthane

©REUTERS

L'Union européenne et les États-Unis ont appelé samedi d'autres États à rejoindre leur projet d'accord sur une réduction des émissions de méthane afin de limiter le réchauffement climatique, à quelques semaines de la COP26.

Ce projet, dévoilé vendredi soir par le président américain Joe Biden, vise une réduction des émissions de méthane d'au moins 30% d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 2020. "Une étape importante a été franchie par le président Biden vers un accord mondial de réduction des émissions de méthane", a salué sur Twitter la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. "Nous allons nous rapprocher de nos partenaires internationaux pour en rallier le plus grand nombre possible au projet", a-t-elle ajouté.

Dans un communiqué conjoint, Washington et l'UE ont indiqué que l'Argentine, le Ghana, l'Indonésie, l'Irak, le Mexique et le Royaume-Uni avaient "d'ores et déjà montré leur soutien" à l'accord.

Ce projet sera officiellement lancé à la COP26, organisée par l'ONU en novembre à Glasgow, en Écosse. "Le méthane est un puissant gaz à effet de serre et il compte, selon le dernier rapport des scientifiques du Giec, pour environ la moitié de la hausse de 1° Celsius enregistrée en moyenne depuis l'ère pré-industrielle", indique le communiqué. "Réduire rapidement les émissions de méthane est complémentaire des actions sur le dioxyde de carbone et les autres gaz à effet de serre, et est considéré comme la stratégie la plus efficace pour limiter le réchauffement climatique à moyen terme et garder à portée de main l'objectif de +1,5°C", poursuit-il.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés