Les yeux du G20 tournés vers les Etats-Unis

(© Punit Paranjpe) ©AFP

Les grands argentiers du G20 et les autres leaders économiques mondiaux réunis à Washington ne cachent pas leurs inquiétudes face à la crise budgétaire américaine et au risque de voir les Etats-unis faire défaut.

La crise budgétaire américaine s'est imposée comme le principal sujet de débat des grands argentiers du globe réunis à Washington , où ils ont pressé les Etats-Unis de lever l'incertitude qu'ils font peser sur l'économie mondiale. "Quand les Etats-Unis éternuent, tout le monde attrape une pneumonie", a rappelé le gouverneur de la Banque centrale indienne, Raguram Rajan, lors d'un débat dans la capitale américaine.

Les leaders économiques mondiaux sont notamment réunis à Washington pour les assemblées générales du Fonds monétaire international (FMI), de la Banque mondiale (BM) et un G20 Finances qui se clôturera ce vendredi.

"Ici, on va beaucoup parler du 'shutdown' (la paralysie budgétaire), du 'debt ceiling' (le plafond de la dette américaine, ndlr) et de la sortie" de crise, a résumé lors d'une conférence de presse le ministre français de l'Economie Pierre Moscovici, saluant l'avancée des négociations entre démocrates et républicains américains.

Le secrétaire au Trésor Jack Lew et le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke ont assuré à leurs homologues du G20, à l'occasion d'un dîner jeudi soir, que la question serait réglée dans les temps. Mais l'incertitude inquiète les marchés alors qu'un défaut de paiement des Etats-Unis aurait des répercussions potentiellement catastrophiques pour l'économie américaine et mondiale.

Préoccupations du G20

Après une deuxième série de discussions ce vendredi, le G20 publiera en principe un communiqué dépeignant son opinion sur l'état de l'économie mondiale et sur les mesures qui s'avèreraient nécessaires à son renforcement. Anton Silouanov a précisé que le communiqué ferait référence aux préoccupations du G20 sur les implications mondiales d'une impasse budgétaire aux USA. "Il sera exprimé le souhait général qu'une résolution rapide du problème. Il y aura quelques propositions, exprimant bien évidemment nos préoccupations et notre désir d'une résolution rapide de la situation".

Le Russe a également annoncé que le communiqué ne ferait que deux pages et reprendrait pour l'essentiel un document adopté par les chefs d'Etat et de gouvernement du G20 lors du sommet de septembre à Saint-Pétersbourg.

Le Trésor américain a dit qu'il serait rapidement à court d'argent si le plafond n'était pas relevé d'ici au 17 octobre. Ce risque a diminué hier, lorsque les républicains, en tête desquels le président de la Chambre des représentants John Boehner, ont présenté à Barack Obama un plan préconisant un relèvement momentané du plafond de la dette, de manière à éviter au pays de faire défaut.

Banques centrales nerveuses

La Chine, premier détenteur au monde de dette américaine, suit la situation de très près. Nous voulons une solution "aussi vite que possible", a déclaré le gouverneur adjoint de la Banque centrale chinoise, Gang Yi.

Le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, a déclaré depuis New-York que "le monde ne croit toujours pas que les Etats-Unis ne vont pas trouver une sortie" de l'impasse. Si toutefois elle se prolongeait "pendant plusieurs mois ou plusieurs semaines", elle pourrait "causer de graves dommages à l'économie américaine et mondiale", a-t-il averti.

"J'espère que dans quelques semaines nous regarderons en arrière en nous disant: 'ce débat a été une perte de temps'", a espéré de son côté la directrice générale du FMI Christine Lagarde, mettant en garde une nouvelle fois contre des conséquences "très graves" si aucune solution n'était trouvée à temps.

Son homologue de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a plus spécifiquement mis en garde contre "le grave impact" qu'un défaut américain aurait sur les pays émergents: cela aurait "un effet très concret sur les populations des pays en développement".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés