Lionel Messi payera ce que la justice lui réclame

(© Daniel Garcia) ©AFP

Soupçonné d'une fraude fiscale de plus de quatre millions d'euros, le jouer de football Lionel Messi clame son innocence. Mais l'Argentin se dit néanmoins prêt à payer les sommes qui seraient finalement déterminées par la justice espagnole. Il devrait ainsi éviter la peine de prison prévue contre les fraudeurs fiscaux.

Les avocats de Lionel Messi, la star argentine du FC Barcelone, mis en examen jeudi pour fraude fiscale présumée, ont affirmé vendredi "croire fermement en l'innocence" de leur client, assurant que celui-ci paierait néanmoins "les sommes qui seraient finalement déterminées".

Pour ses défenseurs, le joueur vedette du Barça, convoqué le 17 septembre devant un juge de Barcelone et soupçonné d'une fraude fiscale portant sur plus de quatre millions d'euros, "respecte scrupuleusement la loi espagnole". "Nous croyons fermement en l'innocence de notre client, affirme le cabinet d'avocats Juarez Veciana dans un communiqué. Nous assurons que notre client paiera les sommes qui seraient finalement déterminées, mais nous sommes convaincus qu'il a déjà payé ce qu'il devait légalement", ajoutent-ils.

Fraude présumée

La convocation par le juge de Lionel Messi, quadruple Ballon d'or consécutif, 25 ans, et de son père, Jorge Horacio, intervient après la procédure engagée le 12 juin par le pôle financier du parquet de Barcelone. Tous deux sont accusés par le parquet d'avoir caché au fisc espagnol une partie des revenus tirés du droit à l'image de l'international argentin.

Le parquet avait expliqué dans sa plainte qu'il les soupçonnait de "trois délits présumés contre le fisc (...) concernant les impôts sur le revenu des exercices 2007, 2008 et 2009", à hauteur respectivement de 1,06 million, 1,58 million et 1,53 million d'euros. Chacun des trois délits "est passible de un à cinq ans de prison ainsi que d'une amende pouvant atteindre six fois le montant de la fraude", a expliqué à l'AFP Carlos Cruzado, un représentant des fonctionnaires du ministère du Budget.

Peine limitée

Cependant, "si dans un délai de deux mois à partir de la mise en examen, le délit est reconnu et le montant de la fraude payé, le juge peut réduire la peine, ce qui peut la limiter à trois mois de prison pour chacun des délits et une amende d'un montant inférieur", a-t-il ajouté. Dans ce cas, Messi et son père éviteraient la prison, comme le prévoit la loi espagnole pour les personnes condamnées à moins de deux ans de prison et sans antécédents pénaux.

En juin, "Leo" Messi était classé à la dixième place des sportifs les plus riches du monde sur la liste dressée par le magazine Forbes, qui lui attribue un salaire annuel de 20,3 millions de dollars (15 millions d'euros) et des revenus commerciaux de 21 millions de dollars (15,53 millions d'euros).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés