Malte, champion de l'immigration, exige de nouvelles règles

©Photo News

Le Premier ministre maltais, Joseph Muscat, a profité de sa présence à Rome lundi pour demander de nouvelles règles européennes en matière d'immigration clandestine. Malte est le pays qui accueille le plus grand nombre de demandeurs d'asile en Europe.

Joseph Muscat, Premier ministre maltais, a demandé lundi à Rome, de nouvelles règles européennes en matière d'immigration clandestine.

"Comme il n'y a pas de règles européennes pour repousser ou faire continuer" leur voyage aux immigrés, "la situation est devenue insoutenable" sur la petite île, après l'arrivée de centaines d'immigrés.

Le Premier ministre a fait cette déclaration avant sa rencontre avec le chef du gouvernement italien Enrico Letta qui portera notamment sur ce sujet.

"Nous avons été laissés seuls. Nous avons besoin d'une politique de l'UE cohérente. Les discours vides sur la solidarité ne suffisent pas", a-t-il ajouté.

Les règles en vigueur, dans l'Union européenne, prévoient que les demandeurs d'asile doivent rester dans le premier pays européen dans lequel ils entrent en attendant que leur demande soit acceptée ou pas.

Aussi, il est interdit de rapatrier les réfugiés sans avoir examiné leur demande d'asile.

Depuis le début de l'année, ce sont près de 1.200 immigrés qui sont entrés sur le territoire maltais.

En proportion avec sa population, Malte est le pays qui a le plus grand nombre de demandeurs d'asile en Europe : 21,7 demandeurs pour 1000 habitants.

Joseph Muscat a fermement rejeté les accusations visant sa politique de lutte contre l'immigration, assurant qu'il était "anti-xénophobe" et partisan d'une société multiculturelle dans laquelle les immigrés seraient intégrés.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n