Nagoya: un peu d'air pour l'Onu

L'issue positive de Nagoya, qui a rassemblé les 193 pays signataires de la Convention sur la diversité biologique (CBD), est un soulagement pour l'ONU.

L'accord obtenu à Nagoya (Japon) pour tenter d'enrayer la disparition des espèces est un bol d'air pour le système onusien, très critiqué, et un coup de projecteur pour la biodiversité, souvent dans l'ombre des négociations climatiques.

Procédure de vote à l'unanimité dépassée, postures et tactiques de négociations déconnectés des enjeux, grand-messe inutile: une pluie de critiques s'est abattue sur le - lourd - système de négociations multilatérales de l'Onu après le sommet climat de Copenhague en décembre.

L'issue positive de Nagoya, qui a rassemblé les 193 pays signataires de la Convention sur la diversité biologique (CBD) fut d'abord un soulagement: jusqu'au dernier coup de marteau dans la nuit de vendredi à samedi, le spectre d'une nouvelle déroute a plané sur la rencontre.

Pour ralentir le rythme de disparition des espèces - amphibiens, oiseaux , mammifères ou plantes - l'accord décline une série d'objectifs pour la décennie à venir, avec par exemple 10% d'aires protégées sur les océans (contre moins de 1% aujourd'hui) et 17% sur terre (contre 13% aujourd'hui).

Il crée aussi, à l'issue de huit années de négociation, un cadre légal contraignant pour partager les bénéfices (pharmacie, cosmétique) tirés des ressources génétiques des pays du Sud qui abritent l'essentiel des espèces de la planète.

"Un accord ici peut aider à Cancun, au Mexique (où aura lieu la prochaine réunion climat en novembre, NDLR) en montrant au monde que les négociations multilatérales peuvent aboutir à des réels progrès", estime Izabella Teixeira, ministre brésilienne de l'Environnement.

Si une dynamique s'est installée, les conclusions à en tirer doivent cependant être mesurées.

Les enjeux sont différents: à Copenhague, les pays tentaient de s'entendre sur des objectifs contraignants de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre. A Nagoya, les objectifs 2020 adoptés n'ont aucun caractère contraignant.

En outre, depuis la déception danoise, les négociations sur le réchauffement patinent et l'immobilisme - au moins temporaire - des Etats-Unis sur le sujet laisse peu de place à l'optimisme.

Nagoya a aussi et surtout permis de mettre en lumière la question du rôle crucial des écosystèmes (pour l'eau, l'alimentation, la santé, etc.), au-delà de la mise en avant de quelques espèces emblématiques telles que le panda ou la baleine.

"Si la crise climatique a conquis un espace médiatique jusqu'alors inégalé, la biodiversité rencontre des difficultés à mobiliser et reste bien souvent limitée aux bons sentiments", déplorait cette semaine le prince Albert II de Monaco.

La réussite de ce sommet et la mise en place - probable - dans les mois qui viennent d'un organisme d'expertise scientifique offrant un outil de mesure fiable, comme cela existe pour le climat depuis 1988, devraient rendre la problématique plus lisible.

De même, l'aboutissement à Nagoya des travaux de l'économiste indien Pavan Sukhdev sur le coût économique de la dégradation de la nature, à l'instar de ce qu'avait fait l'économiste britannique Nicholas Stern sur le climat en 2006, pourrait lui donner une plus grande visibilité.

"Il y a un décalage dans le temps", juge Jean-Pierre Thébault, ambassadeur de France délégué à l'environnement. "A Nagoya, on a fait ce qu'on avait fait en 1997 à Kyoto sur le climat: c'est l'étape où l'on reconnaît politiquement l'importance du sujet avec un traité légalement contraignant".

Reste la question de la mobilisation citoyenne, inexistante au cours de deux semaines de négociations sur l'archipel, en contraste saisissant avec les manifestations monstres de Copenhague pour réclamer un accord ambitieux.

Beaucoup rêvent d'une personnalité, qui, à l'image de l'ancien vice-président américain Al Gore sur le climat, porterait, vers le grand public, cette autre menace environnementale, cette autre "vérité qui dérange".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés