Roubini met en garde contre trop de mesures d'austérité en Europe

L'économiste Nouriel Roubini a averti vendredi en Italie que trop d'austérité en Europe pourrait miner la reprise et a appelé la Banque centrale européenne (BCE) à mettre en oeuvre une politique encore plus accommodante afin de soutenir la croissance.

Si "l'austérité budgétaire est nécessaire dans la zone euro", elle va "affaiblir les perspectives de croissance" en Europe, a déclaré M. Roubini, célèbre pour avoir prédit dès 2006 la crise financière, lors du Forum Ambrosetti qui réunit des personnalités du monde politique et économique à Cernobbio au bord du lac de Côme (nord de l'Italie).

"Seule, l'austérité budgétaire signifie plus de déflation et plus de récession", a mis en garde l'économiste qui enseigne à l'Université de New York et dirige également un cabinet de conseil.

"A la fin, on a besoin de croissance économique même pour résoudre les problèmes budgétaires", a-t-il souligné.

Selon l'économiste, la BCE doit mettre en oeuvre une "politique monétaire plus accommodante" afin de soutenir la croissance tandis que "l'Allemagne doit différer son plan d'austérité et stimuler non seulement les exportations mais aussi la demande interne".

La BCE a maintenu jeudi son principal taux directeur inchangé à 1%, son plus bas niveau historique auquel il stationne depuis mai 2009, mais M. Roubini estime que ce taux peut encore être baissé.

"L'Allemagne et la BCE n'en font pas assez afin de restaurer une croissance durable dans les pays périphériques" de l'Europe comme l'Espagne, le Portugal ou la Grèce, a regretté M. Roubini.

Plus globalement, l'économiste a estimé que l'économie mondiale allait encore connaître "une période difficile" avec un ralentissement de la croissance au deuxième semestre et a jugé que le risque d'une éventuelle nouvelle récession aux Etats-Unis et au Japon augmentait.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés