live

Un deuxième cas de contamination au coronavirus en Belgique

Un deuxième cas de contamination au coronavirus a été détecté en Belgique, l'aéroport de Charleroi prend des mesures supplémentaires, kern spécial sur le coronavirus... Le suivi en direct de la situation sur le front de l'épidémie de coronavirus dans notre live.
  • Le conseil des Ministres prône des mesures proportionnées

    Le conseil des Ministres s'est réuni ce dimanche après-midi pour évoquer l'évolution du coronavirus en Belgique ©EPA

    Le conseil des ministres s’est réuni cette après-midi afin d’évoquer la propagation du virus sur notre territoire. Un communiqué du cabinet de la première Ministre Sophie Wilmès, publié dans l’après-midi, est revenu sur ce que signifie concrètement la mise en place de cette phase 2. "Les personnes infectées sont prises en charge et soignées en toute sécurité. Toutes les personnes avec lesquelles elles ont eu des contacts étroits (famille, collègues, autres voyageurs) sont répertoriées et contactées par les services régionaux compétents", détaille le communiqué.

    "Elles sont également testées si nécessaire. Les personnes ne présentant aucun symptôme peuvent poursuivre librement leur activité. En ce qui concerne les personnes qui ont séjourné récemment dans une zone à risque 1, une vigilance accrue est demandée. "

    Maggie De Block a également profité de l’occasion pour rappeler, une nouvelle fois, qu’il fallait prendre des mesures proportionnées. Elle réagit ainsi à l’annonce d’Olivier Maingain, le bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert qui a décidé de mettre en place des mesures spécifiques sur sa commune.

    Plusieurs réunions sont déjà prévues demain. Un comité de concertation d'urgence convoqué rassemblera les Ministres du gouvernement fédéral et des Communautés et Régions à partir de 08h00 pour examiner les mesures à prendre. Une réunion extraordinaire  rassemblant les bourgmestres des 19 communes et les chefs de corps bruxellois est également prévue par Rudy Vervoort.

  • La Belgique en phase 2, Woluwe-Saint-Lambert prend des mesures

    La Belgique est désormais passée en phase 2. Aucune mesure spécifique n’est spécialement mise en œuvre, l’objectif étant désormais de canaliser autant que possible la propagation du virus sur le territoire.  Un conseil des Ministres (Kern) est prévu cette après-midi pour faire le point sur la situation. Des mesures spécifiques ne sont, là non plus, pas attendues, l’objectif était davantage de dresser le bilan.

    Olivier Maingain a toutefois décidé d’aller plus loin. Le bourgmestre de la ville de Woluwe-Saint-Lambert a décidé d’imposer des mesures de restrictions pour les personnes ayant été dans une zone à haut risque  comprenant la Chine, l’Iran et la Lombardie ainsi que plusieurs autres régions d’Asie. L’arrêté de police interdit l’accès à ces personnes aux lieux publics dont les écoles, établissements sportifs et centres culturels.

  • "On savait que l'on allait avoir des cas" (Maggie De Block)

    Une conférence de presse était organisée ce dimanche matin pour faire le point sur la situation. ©EPA

    On en sait un peu plus sur le deuxième patient en Belgique ayant contracté le Covid-19. Ce dernier venait de France dans un région "où quelques autres cas ont déjà été recensés", a précisé la Ministre de la Santé, Maggie De Block, lors d’une conférence de presse organisée ce dimanche matin afin de faire le point sur la situation en Belgique. Cette deuxième contamination confirmée sur notre sol ne devrait pas être la dernière, les experts s’attendant à de nouveaux cas dans les jours à venir.

    "On savait que l'on allait avoir des cas", a notamment expliqué la Ministre, précisant que la Belgique entrait désormais dans une nouvelle phase. Maggie De Block n’a pas donné d’information précise sur la personne contaminée, ne confirmant pas s’il s’agissait d’une femme comme le révélait l’un des médecins d’Anvers où est hospitalisé le patient. "Cette personne est en relativement bonne santé", a toutefois confié la Ministre. Le travail a désormais commencé pour retracer le parcours du malade et trouver les personnes ayant été en contact avec. "Si nécessaire, ces contacts seront testés", ont souligné les autorités.

  • L'aéroport de Charleroi prend des mesures supplémentaires

    L'aéroport de Charleroi prend déjà des mesures supplémentaires après avoir appris que le premier patient luxembourgeois éventuellement infecté par le virus corona est passé par l'aéroport wallon.

    ©Photo News

  • Une deuxième infection par le Covid-19 détectée en Belgique

    Une deuxième infection par le nouveau coronavirus Covid-19 a été détectée en Belgique, rapporte le cabinet de la ministre de la Santé, Maggie De Block dans un communiqué.

    Le patient présente des symptômes modérés mais est en bonne santé, précise Maggie De Block..

    Le ministre donnera une conférence de presse à 11h30 au Residence Palace pour donner davantage d'informations sur cette deuxième infection.. Le ministre flamand de la Santé Wouter Beke sera également présent.

    Le gouvernement se réunit également dimanche après-midi pour faire le point sur la situation. Tom Auwers, président du SPF Santé publique, participera également à la réunion.

    En Espagne, une femme originaire de Navarre infectée par le virus a été admise à l'hôpital. La femme est restée en Belgique quelques jours la semaine dernière et son état est grave.

  • Plus de 3.500 cas confirmés en Corée du Sud

    La Corée du Sud, deuxième pays le plus touché par le coronavirus, a recensé 376 nouveaux cas confirmés de contamination, ce qui porte à 3.526 le nombre de personnes infectées dans le pays depuis le début de l'épidémie, ont déclaré dimanche les autorités sanitaires locales.

    .Le Centre de contrôle et de prévention des maladies (KCDC) a indiqué que 333 cas ont été signalés à Daegu, ville du sud-est du pays où se trouve une secte religieuse au coeur de l'épidémie.

    Le bilan de l'épidémie dans le pays est de 17 morts.

  • Les Bourses du Golfe plongent, affolées par le coronavirus

    Le Covid-19 plombe les places boursières du Golfe, dont celle de Ryad, qui dégringolent à l'ouverture, affolées par les conséquences déstabilisatrices du nouveau coronavirus sur l'économie mondiale et les prix du pétrole en chute libre.

    La Bourse de Ryad, plus gros marché de la région, perd plus de 3%, la Bourse du Koweït dégringole de plus de 9% et celle de Dubaï plonge de 4,8%, tandis que la place d'Abu Dhabi chute de 3,8%, les marchés locaux ouvrant le dimanche et fermant le jeudi dans le Golfe.

    ©AFP

  • Bonjour et bon dimanche. Nous reprenons ici notre Live "spécial coronavirus".

  • Ceci suspend notre "Live" relatif au suivi de la situation sur le front de l'épidémie du coronavirus. Reprise de notre fil dès ce dimanche 1er mars. Bonne soirée!

  • Le point sur les derniers développements dans le monde

    Le nouveau coronavirus a contaminé 85.919 personnes et fait 2.941 morts dans le monde, selon un récent bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. 1.802 nouvelles contaminations ont été recensées depuis le décompte réalisé vendredi à 18h.

    => La Chine continentale, où l'épidémie s'est déclarée fin décembre, compte 79.251 cas, dont 2.835 décès. Et l'activité manufacturière s'écroule à son plus bas historique, suite aux mesures drastiques prises par les autorités pour contenir la propagation du virus.

    => Ailleurs dans le monde, plus de 60 pays et territoires sont touchés.

    => La Corée du Sud, deuxième pays le plus touché, a recensé samedi 813 cas supplémentaires, la plus forte hausse quotidienne à ce jour, pour un total de 3.150 contaminations, dont 17 morts. Autre signe inquiétant, le pays a enregistré son premier cas de recontamination.

    => En Iran, les autorités ont fait état samedi de neuf nouveaux décès, portant le bilan officiel à 43 morts et 593 personnes infectées. Mais selon la radio BBC Persian, qui cite des sources hospitalières, au moins 210 personnes sont mortes dans le pays, bilan démenti par le gouvernement.

    => En Italie, le coronavirus a contaminé plus de 1.000 personnes, dont 29 mortellement. Le gouvernement italien a adopté une série de mesures financières pour soulager le secteur du tourisme, durement affecté. Cinq matches du championnat de football prévus ce week-end, dont le choc entre la Juventus et l'Inter Milan dimanche, sont reportés au 13 mai.

    > Premier décès aux Etats-Unis où quatre cas distincts de contamination au Covid-19 d'origine inconnue ont été confirmés parmi la centaine de cas répertoriés. Les USA ont par ailleurs recommandé à leurs ressortissants d'éviter les voyages non indispensables en Italie. Washington a aussi reporté sine die un sommet avec l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) qui devait se tenir en mars à Las Vegas.

    => Monaco, le Qatar et l'Equateur ont annoncé leurs premiers cas d'infection.

    => Le Liban a annoncé la fermeture de ses écoles et universités, ainsi que l'interdiction d'entrée sur son territoire de voyageurs venant de Chine, Italie, Iran et Corée du Sud.

    => La France a annulé tous les "rassemblements de plus de 5.000 personnes" en milieu fermé et certains événements en extérieur, comme le semi-marathon de Paris dimanche. Annulation également du dernier jour du Salon de l'agriculture. Le nombre de cas confirmés de coronavirus est désormais de 100 personnes.

  • Un premier mort aux Etats-Unis

    Un patient est décédé dans l'Etat de Washington après avoir contracté le coronavirus, a indiqué un porte-parole du département de la santé de cet Etat, le premier décès lié à l'épidémie sur le territoire américain.

    Si les dernières estimations font état de 19 cas répertoriés de malades du virus aux Etats-Unis, trois patients diagnostiqués ces derniers jours n'avaient aucun lien connu avec un foyer de l'épidémie, ce qui laisse penser que la maladie se propage sur le sol américain.

    A ces cas s'ajoutent 47 malades rapatriés aux Etats-Unis.

    Le décès est intervenu dans le comté de King, qui comprend la ville de Seattle, ont indiqué les autorités.

  • Plus de 1.000 cas et 29 morts en Italie

    L'Italie a dépassé le millier de cas de contamination au nouveau coronavirus et enregistré 29 morts, dont huit en 24 heures, dans trois régions du nord du pays, a annoncé la Protection civile samedi.

    Depuis le début de l'épidémie, il y a une semaine, 1.128 personnes ont été testées positives au virus. Mais 52% d'entre elles ne présentent pas ou peu de symptômes de cette pneumonie virale, selon la Protection civile.

  • Belgique: kern spécial sur le Covid-19 dimanche

    Le conseil des ministres restreint (kern) et les ministres compétents se réuniront dimanche à 14h à la demande de la Première ministre au 16, Rue de la Loi, fait savoir son cabinet dans un communiqué.

    Le gouvernement fédéral fera le point sur la situation en ce qui concerne l'évolution du virus Covid-19 en Belgique.

    La réunion se fera en présence du président du SPF Santé, Tom Auwers.

    La Première ministre, Sophie Wilmès, tiendra également une réunion du comité de concertation avec les différents ministres-présidents des entités fédérées du pays ainsi que les autres ministres concernés par la problématique le mercredi 4 mars, à 8h au Lambermont, ajoute le communiqué.

    La Première ministre de Belgique, Sophie Wilmès.

  • Le semi-marathon de Paris annulé, le Salon de l'agriculture écourté

    Tous les "rassemblements de plus de 5.000 personnes" en milieu fermé et certains événements en extérieur, comme le semi-marathon de Paris dimanche, sont annulés en France face à l'intensification de l'épidémie causée par le nouveau coronavirus, a annoncé le gouvernement samedi.

    Ces mesures conduisent aussi à annuler la dernière journée du Salon de l'agriculture dimanche à Paris, a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran, qui a précisé que 16 nouveaux cas avaient été diagnostiqués dans le pays depuis vendredi soir, soit 73 au total depuis fin janvier.

    Cela "représente en tout 59 patients hospitalisés", "12 guéris" et 2 décédés (un enseignant français de 60 ans dont le décès a été annoncé mercredi et un touriste chinois de 80 ans).

    Tous les rassemblements collectifs sont également interdits dans l'Oise et dans le village de La Balme-de-Sillingy, en Haute-Savoie, identifiés comme deux "clusters" (regroupement de cas) du nouveau virus.

    Olivier Véran a annoncé vendredi soir que la France était passée au stade 2 - sur une échelle de 3 - de l'épidémie, ce qui signifie que le virus circule en plusieurs points, mais pas encore sur l'ensemble du territoire.

  • La France annule tous les grands rassemblements

    Le gouvernement français a interdit tous les rassemblements publics de plus de 5000 personnes le samedi en raison de l'épidémie de coronavirus, la France ayant signalé 16 nouveaux cas.

    "Tous les rassemblements publics de plus de 5 000 personnes dans les espaces confinés sont temporairement interdits en France", a déclaré le ministre de la Santé Olivier Veran aux journalistes.

    Il a également indiqué que le nombre de cas confirmés était passé à 73 et qu'il n'y avait pas eu de nouveaux décès.

    ©Photo News

  • Le Mipim de Cannes est reporté suite au coronavirus

    Après le salon de l’auto de Genève et sans doute bien d’autres rendez-vous internationaux du même acabit, c’est le Mipim qui passe à la trappe pour cause de Covid-19. “Nous nous sommes résolus sans tarder davantage à changer les dates initiales – normalement du 10 au 13 mars - suite aux inquiétudes croissantes relatives au coronavirus. Le bien-être de nos clients et de nos collaborateurs est notre priorité. Et vu l’évolution du contexte, la meilleure option était le report", assume le président de Reed MIDEM, Paul Zilk. Avant d’ajouter: "Ce n’est pas une décision que nous prenons facilement. Nous pensons que ces nouvelles dates donneront l’opportunité à la communauté internationale du Mipim d’atteindre ses objectifs business. Nous sommes reconnaissants du soutien et des apports constructifs que nous avons reçus de nos clients pendant cette période difficile. Et nous reprendrons contact avec eux dans les prochains jours pour organiser le rendez-vous de juin", ajoute-t-il.

    Passée la prise de décision d’annulation et l’incertitude qui risque de planer sur la concrétisation du report, passé le désagrément non négligeable pour les quelque 26.000 participants et exposants, reste la lourde question des remboursements tous azimuts: transport, logement, repas, événéments, déplacements, investissements divers, location de stands, de bateaux, entrées au salon, etc.

    La décision prise ayant été unilatérale - sans injonction des autorités nationales et locales ni annulation des moyens de transport ferroviaire ou aérien -, il incombera sans doute à chacun de lécher une bonne partie de ses plaies si les dépenses et réservations ont été effectuées en dehors du Palais des Festivals. Pour tout ce qui concerne l’enceinte du Palais et les dépenses engagées avec Reed MIDEM, il est sans doute encore trop tôt pour évaluer les responsabilités. Mais la mesure la plus logique serait à ce stade de fournir aux exposants un bon à valoir pour le mois de juin.

    “J’ai bien analysé les clauses des contrats. Et il est évident que, dans tous les cas de figure, les exposants et les participants en seront pour leurs frais. Au sens propre et au sens figuré. Et même si Reed MIDEM n’en est pas à sa première expérience du genre et dispose de solides polices d’assurance, c’est ici l’organisateur qui prend unilatéralement la décision – courageuse – d’annuler sans y être contrait par les autorités. Les tractations cadrant un éventuel remboursement partiel seront donc sans doute complexes et longues. Commercialement, c’est une catastrophe pour tout le monde…” confie un avocat inscrit au salon, qui prévoyait déjà depuis plusieurs jours la décision prise ce samedi par les organisateurs. Ph.C

     

    ©BELGAIMAGE

  • Les hôtels bruxellois accusent un manque à gagner de 10 millions d'euros

    ©Photo News

    La Brussels Hotels Association (BHA) a calculé que les établissements hôteliers accusaient un manque à gagner de 10 millions d'euros à cause des annulations. Aucune nouvelle contamination n'a été confirmée en Belgique mais la panique se ressent depuis la propagation de l'épidémie en Italie et en Espagne.

    Le virus est en outre arrivé aux frontières belges, avec des cas répertoriés aux Pays-Bas et en France, notamment.  Le coronavirus pèse dès lors sur le tourisme en Belgique et plus particulièrement sur la capitale. Les hôtels à Bruxelles et à l'aéroport de Zaventem accusent déjà un manque à gagner de 10 millions d'euros à cause des annulations, selon la BHA.

    En cause: les mesures prises par les grandes entreprises, qui restreignent les voyages. "Ce n'est que la pointe de l'iceberg. Ce qui nous préoccupe est le ralentissement croissant de l'activité dans le secteur hôtelier", s'inquiète samedi Rodolphe Van Weyenbergh, secrétaire générale de la BHA.

    Le secteur souligne que la communication avec le fédéral à propos de l'épidémie de coronavirus se déroule de manière efficace mais appelle le gouvernement à prévoir des mesures de soutien ainsi qu'à réactiver le chômage temporaire pour le personnel en raison d'un cas de force majeur. La BHA représente 90% des hôtels bruxellois, pour un total de 15.000 chambres et 12.500 emplois.

  • Plusieurs événements annulés

    En Italie, le match Juventus-Inter Milan qui devait se jouer ce dimanche soir a été reporté à la mi-mai, tout comme quatre autres matchs du championnat italien de football, par crainte du coronavirus.

    Aux Etats-Unis, c'est la conférence annuelle des développeurs de jeux vidéo prévue mi-mars à San Francisco qui a été reportée sine die.

    En France, le semi-marathon de Paris prévu dimanche est annulé.

  • La Corée du Sud toujours plus touchée

    La Corée du Sud a enregistré samedi son plus grand nombre de nouveaux cas de coronavirus depuis le début de l'épidémie, dont la propagation planétaire a conduit l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) à relever à son degré maximum le niveau de la menace, qui déstabilise l'économie internationale.

    L'épidémie, qui a dépassé les 2.900 morts pour plus de 85.000 cas - dont plus de 79.000 cas pour 2.835 décès en Chine - a fait plonger les marchés financiers à l'un de leurs plus bas niveaux depuis la crise financière de 2008-2009, à l'origine d'une récession de l'économie mondiale.

    La Corée du Sud, deuxième pays le plus touché, après la Chine, d'où est partie l'épidémie, a recensé samedi 813 cas supplémentaires, la plus forte hausse quotidienne à ce jour, pour un total de 3.150 contaminations, dont 16 morts.

    Autre signe inquiétant, le pays a enregistré son premier cas de recontamination: une femme de 73 ans testée positive au virus après en avoir guéri.

    L'OMS a porté à "très élevé" le niveau de la menace et a appelé tous les pays encore épargnés à se préparer à l'arrivée du Covid-19, avertissant: se croire à l'abri de la maladie serait une "erreur fatale".

    ©REUTERS

  • Bonjour!

    Bienvenue sur notre "live" de ce samedi 29 février 2020, consacré au suivi de l'évolution de la situation sur le front de l'épidémie de coronavirus.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés