Publicité
Publicité

Une guerre froide utile aux deux camps

La tension est montée d’un cran ce vendredi, alors que Londres attribuait au président russe Vladimir Poutine la tentative d’assassinat de l’ancien agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia. La Russie a annoncé le renvoi de diplomates britanniques et lancé sa propre enquête. Les deux camps exploitent cette crise. Vladimir Poutine renforce sa popularité à la veille de l’élection présidentielle. Theresa May profite d’un ralliement des Européens autour d’elle, alors que la semaine prochaine sera marquée par l’impasse dans laquelle se trouve le Brexit.