Washington entrouvre la porte à un dialogue avec Pékin

©Photo News

Les tensions entre la Chine et les Etats-Unis s'apaisent. Dans un contexte de litige commercial entre les deux premières économies du monde, Pékin a salué le fait que Washington envisageait de lui rendre visite pour discuter de questions commerciales et économiques.

La Chine a annoncé dimanche qu'elle "accueille favorablement" l'idée d'une venue à Pékin du secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, afin de mener des discussions sur les tensions commerciales opposant les Etats-Unis au géant asiatique. "La Chine s'en réjouit.", peut-on lire dans un communiqué du ministère du Commerce.

Le secrétaire américain au Trésor, Steve Mnuchin, a déclaré samedi qu'il envisageait une visite en Chine et qu'il continuerait à discuter avec ses homologues chinois. "Je ne vais pas faire de commentaire sur la date et rien n'est confirmé, mais une visite est à l'étude", a-t-il commenté  en marge des réunions du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale à Washington.

Le président américain Donald Trump accuse la Chine de "pratiques commerciales déloyales" qui font du tort aux entreprises et travailleurs américains. Il déplore en particulier le "transfert forcé de technologies américaines" et le "vol de propriété intellectuelle".

Au nom de la défense de la sécurité nationale, Donald Trump a imposé le 8 mars, de manière unilatérale, des droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium. Il a toutefois exempté provisoirement le Canada, le Mexique ainsi que l'Union européenne. Puis son administration a spécifiquement ciblé Pékin en dressant une liste provisoire de produits chinois susceptibles d'être soumis à leur tour à de nouvelles taxes pour compenser ces pratiques jugées inéquitables. Le géant asiatique a répliqué avec l'annonce de représailles potentielles dans des proportions identiques, faisant redouter une guerre commerciale.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés