Appel à la grève: Ankara menace de sévir

©AFP

Le ministre turc de l'Intérieur menace de sévir face à l'appel à la grève lancé par deux syndicats ouvriers, une action qu'il juge illégale.

Le ministre turc de l'Intérieur Muammer Güler a jugé lundi "illégal" l'appel à la grève générale lancé par deux grands syndicats d'ouvriers en soutien de la contestation antigouvernementale, affirmant que toute manifestation serait réprimée.

"Il y a une volonté de faire descendre les gens dans la rue par des actions illégales comme un arrêt de travail et une grève", a dit M. Güler à la presse à Ankara, ajoutant que les forces de l'ordre "ne le permettront pas".

Un collectif de syndicats, dont deux grandes centrales d'ouvriers et de fonctionnaires (DISK et KESK) qui regroupent près de 700.000 membres, ont lancé un appel à un arrêt de travail pour lundi.

"Il est impossible de comprendre l'insistance à poursuivre les manifestations" qui secouent depuis plus de deux semaines les grandes villes de Turquie, notamment Istanbul et Ankara, a indiqué le ministre.

Les syndicats ont prévu de se réunir à 14h à Istanbul et de défiler jusqu'à la place Taksim, bouclée désormais par la police.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect