"Assad envoie ses armes chimiques au Liban et en Irak"

C'est ce qu'affirme le chef du Conseil militaire suprême de l'opposition syrienne.

Le chef du Conseil militaire suprême de l'opposition syrienne, le général Selim Idris, a affirmé samedi que le président Bachar al Assad évacuait depuis quelques jours ses armes chimiques vers le Liban et l'Irak.

L'accord conclu samedi à Genève entre Américains et Russes sur la destruction des stocks de gaz de combat du régime de Damas n'aidera pas à résoudre la crise et peut être considéré comme un coup porté à l'insurrection, a-t-il ajouté.

"Nous avons dit à nos amis que le régime (Assad) avait commencé à transférer une partie de son arsenal chimique au Liban et en Irak. Nous leur avons dit de ne pas se laisser berner", a déclaré le général Idris à des journalistes à Istanbul.
"Nous ne sommes en aucun cas intéressés par cette initiative (de Genève). La Russie est aux côtés du régime qui assassine le peuple syrien. Un crime contre l'humanité a été commis et on ne demande pas de comptes aux coupables", a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis et la Russie sont parvenus à un accord sur le démantèlement complet de l'arsenal chimique syrien d'ici la mi-2014, ont annoncé les chefs des deux diplomaties, John Kerry et Sergueï Lavrov, lors d'une conférence de presse conjointe à Genève.

A l'issue de presque trois jours de discussions, Washington et Moscou se sont entendus sur le nombre et le type d'armes chimiques pour lesquelles la Syrie doit fournir une liste précise d'ici une semaine, a déclaré le secrétaire d'Etat américain. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés