Publicité
Publicité
analyse

Avec la mort d'al-Baghdadi, Daesh est touché mais pas coulé

La mort d'Abou Bakr al-Baghdadi, chef du groupe État islamique (EI), est un coup dur porté à l'organisation jihadiste mais elle a déjà prouvé sa résilience et anticipé la disparition de son leader, estiment des experts.