Publicité
Publicité
Publicité
reportage

Dans Raqqa en ruine, les djihadistes tuent encore

Reconquise des mains du groupe État islamique en octobre 2017, la ville de Raqqa, en Syrie, peine à se relever. Sous les décombres, la population martyrisée continue d’extirper mines et cadavres, tandis que des cellules dormantes sèment toujours la terreur. Vécue comme un abandon, l’annonce, fin décembre, d’un retrait américain anticipé fait désormais redouter le pire.