Des militants pro-palestiniens bloqués à Zaventem

A Zaventem, une centaine de personnes voulant participer à la deuxième mission internationale "Welcome to Palestine" n'ont pas pu monter à bord des avions pour Tel Aviv dimanche matin. En Israel, des centaines de policiers ont été mobilisés pour empêcher les militants pro-palestiniens de débarquer.

Au moins 120 militants pro-palestiniens ont protesté dimanche à l'aéroport de Bruxelles où un certain nombre d'entre eux ont été empêchés de s'envoler pour Tel Aviv dans le cadre de la campagne "Bienvenue en Palestine" à laquelle s'oppose Israël.

Selon les manifestants, au moins 60 ressortissants belges et 40 Français participant à la campagne "Bienvenue en Palestine" ont été refusés sur le vol pour Tel Aviv, alors qu'ils avaient leurs billets. "Environ 80 personnes qui avaient réservé sur Brussels Airlines, n'ont pas pu embarquer ainsi qu'une quinzaine d'autres qui voyageaient avec Lufthansa et Swissair vers Israël. Nous exigions que ces personnes puissent effectivement voyager mais ça n'a évidemment pas été autorisé. Israël a clairement mis la pression sur ces compagnies aériennes et le gouvernement belge a, de manière regrettable, coopéré à cette intimidation", a expliqué Jan Dreezen de l'association Solidarité Palestine.

La porte-parole de la compagnie Brussels Airlines Wencke Lemmes-Pireaux a confirmé que certains passagers avaient été interdits de vol à la demande d'Israël, mais ajouté qu'il n'était pas d'usage dans la compagnie de dévoiler leur nombre.

"De nombreuses compagnies aériennes ont recu des autorités israéliennnes une liste de personnes qui n'ont pas le droit de voyager en Israël. Nous sommes obligés de suivre la loi, donc nous ne pouvions pas les prendre à bord", a déclaré à l'AFP Mme Lemmes-Pireaux.

Les organisateurs de la campagne pour la Palestine, qui en sont à leur troisième année d'action consécutive, attendaient jusqu'à 1.500 personnes, dont un tiers de Français. Mais Israël empêche leur entrée sur le territoire et quelques transporteurs européens annulent les billets d'un certain nombre de passagers.

L'objectif des organisateurs de la campagne est de braquer les projecteurs sur le contrôle étroit qu'exerce Israël sur l'accès au territoire palestinien, et de promouvoir la solidarité avec les Palestiniens.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés