Erdogan appelle les Turcs à convertir leurs devises étrangères en livres

©REUTERS

Le président Erdogan a appelé samedi les Turcs à convertir dollars et euros en livres, pour tenter de soutenir sa monnaie nationale en chute sur les marchés.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exhorté samedi les Turcs à échanger leurs devises étrangères en livres turques afin de soutenir la monnaie qui s'est fortement dépréciée ces dernières semaines.

"Mes frères, que ceux d'entre vous qui ont des euros ou des dollars sous leur oreiller aillent investir leur argent dans la livre", a-t-il appelé, lors d'un meeting à Erzurum (Est) pour les élections présidentielle et législatives du 24 juin.

Cette déclaration survient au moment où la livre turque s'est fortement dépréciée, perdant plus de 16% de sa valeur en un mois, sur fond d'inquiétude des marchés face à l'interventionnisme du président Erdogan.

La livre turque, qui s'échangeait à 4,7 TRY contre un dollar en fin de semaine, s'est brièvement échangée à 4,92 contre le billet vert mercredi mais a compensé une partie de ses pertes après un relèvement inattendu d'un des principaux taux d'intérêt par la banque centrale.

Les économistes appelaient cette hausse de leurs voeux depuis des mois, mais M. Erdogan s'y opposait fermement, appelant au contraire à une baisse des taux d'intérêt pour enrayer l'inflation à deux chiffres.

Ankara n'a eu de cesse d'imputer la chute de la livre à un "complot" fomenté par des puissances étrangères pour affaiblir la Turquie.

"Ohé le secteur financier, si vous pratiquez ce genre de jeux, de manipulations contre nos investisseurs et nos entrepreneurs, sachez que vous en paierez le prix fort", a mis en garde M. Erdogan samedi.

Le président turc avait déjà appelé ses citoyens à échanger leurs devises étrangères en livres turques en décembre 2016, lorsque la livre s'échangeait à 3,51 TRY contre le dollar, un record à l'époque.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content