Israël frappe le Hamas et le Djihad islamique à Gaza

©EPA

L'armée israélienne a lancé des frappes contre le Hamas et le Djihad islamique à Gaza. Deux Palestiniens ont été tués par les tirs d'un char.

Deux Palestiniens ont été tués dimanche dans une frappe de l'armée israélienne contre un poste d'observation du groupe radical Djihad islamique dans le sud de la bande de Gaza, a annoncé le ministère de la Santé de l'enclave.

Les deux hommes Hussein al-Amour, 25 ans et Abdel Halim al-Naqa, 28 ans ont été tués par le tir d'un char, à l'est de Rafah, une ville située dans le sud de l'enclave palestinienne, a indiqué ce ministère.

L'armée israélienne a affirmé dans un communiqué que le char avait tiré en direction de la position du Djihad peu après que des soldats ont fait exploser un engin posé près de la barrière séparant Israël de la bande de Gaza et destiné à cibler ses troupes.

L'aviation israélienne a également procédé à des frappes sur deux positions du mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza samedi soir, a-t-on déclaré de sources sécuritaires palestiniennes.

L'une des cibles, à Rafah dans le sud de la bande de Gaza, était des installations de la branche militaire du Hamas, selon ces sources. L'autre cible a simplement été décrite comme étant un site du mouvement islamiste dans le centre de ce territoire.

"Des avions de chasse ont frappé des cibles militaires dans un centre appartenant à l'organisation terroriste du Hamas dans le sud de la bande de Gaza", a quant à elle fait savoir dans un communiqué l'armée israélienne.

Elle n'a pas confirmé le second raid.

Le communiqué précise que ces frappes sont intervenues en représailles à une brève infiltration plus tôt dans la journée de manifestants palestiniens qui ont immédiatement rebroussés chemin.

Israël et le Hamas, mouvement qui dirige la bande de Gaza, se sont livré trois guerres depuis 2008 et observent depuis 2014 un cessez-le-feu tendu de part et d'autre de la barrière de sécurité israélienne.

Au moins 116 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens dans l'enclave depuis le 30 mars, selon de récents chiffres du ministère de la Santé dans la bande de Gaza.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect